Cette fameuse idée des « Jury citoyens » me paraît être l’archétype de la fausse-bonne-idée !

Proposer des solutions qui permettent d’augmenter l’implication et la participation des citoyens dans le débat public me semble tout à fait important !

L’exercice de la démocratie en France a certainement besoin d’être dépoussiéré mais qu’est ce que signifie cette idée de « Jurys citoyens » sinon une manière de cacher la poussière sous le tapis !!!

D’abord pourquoi « jurys » ? pour juger quoi ? pour juger l’action des politiques ? ? pour s’assurer qu’ils font bien ce qu’on leur a demandé de faire ? mais sommes nous tous d’accord sur ce qu’on leur a demandé de faire ? il y plus de la moitié des Français qui n’a pas voté pour le pouvoir (local ou central) en place ! Pour s’assurer qu’ils respectent bien les procédures et les lois ? mais il y a des organisations et structures pour cela, à tous les niveaux ! J’ose imaginer que ce n’est pas pour s’assurer que les politiques ne s’en mettent pas plein les poches !!!

Et quels « citoyens » ? serait ce des citoyens tirés au sort ou désignés d’une manière ou d’une autre ? …. quelle légitimité pourraient ils avoir s’ils ne sont pas élus ? Dans notre société ou chaque corporation essaye de tirer la couverture à elle sans vouloir considérer l’intérêt de la collectivité, comment voulez vous que chacun se reconnaisse et fasse confiance à un groupe de personne qui aurait été tiré au sort ?

Au lieu d’aller balancer une idée à la limite de la démagogie, Mme Royal n’aurait elle pas pu proposer des pistes d’évolution de nos institutions démocratiques moins spectaculaires mais plus efficaces et probablement tout aussi difficile à mettre en œuvre ?

La démocratie participative passe en premier lieu par une réconciliation des citoyens avec La politique, avec les politiques ! ce qui n’est pas du tout l’objectif de « Jurys citoyens » présentés comme des structures de « surveillance » (inefficaces) des politiques par les citoyens !

Sans avoir la prétention d’avoir La solution, il me semble que des mesures obligeant la classe politique à se renouveler plus régulièrement et à s’ouvrir à des catégories de citoyens qui n’y accèdent pas seraient plus efficaces !

Dans un soucis de transparence et de pédagogie, les responsables pourraient avoir l’obligation de commenter, clairement et régulièrement, les bilans de leur action en s’appuyant notamment sur un certain nombre d’indicateurs pré-établis. Ceci afin de donner aux citoyens les clefs nécessaires à la compréhension des enjeux auxquels notre société est confrontée.

L’usage du referendum devrait être également généralisé au niveau local comme national. Le référendum devrait être considéré comme un outil ordinaire mais important pour demander l’avis des citoyens notamment sur certains sujets de société.
Le référendum doit entrer dans les « mœurs » de la vie politique, pour cela il faut accroître son périmètre et peut être en assouplir les règles pour sortir du « oui » ou « non » ! pourquoi pas poser plusieurs questions qui permettraient de moduler les avis ?

Il est important, également, que les partis politiques arrêtent de considérer le référendum comme un plébiscite pour un homme ou un parti ! comment voulez vous qu’un homme politique accepte d’utiliser ce moyen pour échanger avec les citoyens si c’est sa tête qui est en jeu ! Le référendum doit être un des moyens, pour le citoyen, de s’exprimer sur un sujet ! il y a des élections pour s’exprimer sur le bilan des responsables politique !!!

Il y a certainement d’autres moyens pour faire évoluer notre société vers plus de démocratie et nous attendons des hommes et femmes politiques responsables qu’ils nous les soumettent et non pas qu’ils amusent la galerie avec des gadgets probablement récupérés dans un quelconque sondage « d’opinion » sous prétexte de rénovation du débat politique.