Edifiante
Ce 12 décembre 2006, Margaret Thatcher se déclare « profondément attristée » de la mort du Dictateur, et compte transmettre ses « plus profondes condoléances » à la veuve du général Pinochet et à sa famille.
En mars 2000, alors que le juge espagnol Baltazar Garzon demandait son extradition, le gouvernement britannique permet à l'ex-dictateur de rentrer au Chili, sous prétexte d'une santé défaillante. À son arrivée à Santiago, le criminel soit disant moribond, quitte son fauteuil roulant et marche vers ses partisans.

Etonnante
La Maison Blanche a réagi en saluant les "victimes de son règne et leurs familles". "La dictature d'Augusto Pinochet au Chili a constitué l'une des périodes les plus difficiles de l'histoire de ce pays", a estimé Tony Fratto, un porte-parole de la Maison Blanche.
Pourtant n’est ce pas les Etats-Unis qui ont poussé son prédécesseur au suicide et contribués à mettre au pouvoir ce dictateur sanglant !

Pitoyable
Bruno Gollnisch ( numéro deux du Front National) : « le général Pinochet restera dans l’histoire comme celui qui a sauvé du communisme, non seulement le Chili, mais sans doute toute l’Amérique latine ».
Sans commentaire