Ce matin, au réveil, à un moment ou généralement faut pas trop venir m’enquiquiner, deux informations radiophoniques sont venues sérieusement m’agacer !

Tout d'abord, J’entends que les américains réprimandent Israël pour avoir utilisé des bombes à sous munitions (BASM) pendant leur dernière intrusion au Liban !
Evidemment, ce n’est pas le fait que les américains s’offusquent de l’utilisation de ces bombes sur des populations civiles qui m’exaspère ! c’est même plutôt une agréable et inhabituelle surprise de la part d’un pays qui a toujours systématiquement soutenu Israël quelles que soient les circonstances !

Non, ce qui provoque ma réaction c’est le fait que ces bombes sont fabriquées et vendues aux Israéliens par les américains eux même ! …

Les américains qui sont pourtant loin d’être des naïfs, paraissent tout surpris que malgré leur promesse, les Israéliens aient utilisés ces armes au milieu de populations civiles !
"Ah ben non alors ! là vous exagérez ! lorsqu’on vous a fait notre petit cadeau, on vous avez pourtant demandé de ne pas vous en servir dans le cadre d'une agression contre un autre Etat ou sur des zones peuplées ! …faudrait voir à obéir quand même !!! "

Pourtant, il y avait déjà eu de fâcheux précédents, au Liban en 1978 et en 1982. Les Etats-Unis avaient, alors, suspendu pour un temps (jusqu'en 1986 ) leurs livraisons.

Handicap International (Une pétition est disponible sur le site de Handicap) mène depuis plusieurs années un combat pour l’interdiction de ces bombes à sous munitions (BASM) assimilables à des mines antipersonnel. L'association comme beaucoup d'autres, alerte sur les méfaits de cette arme qui, en dispersant dans un périmètre importants des « bombinettes » ne permet pas un ciblage précis des cibles et provoque de nombreux « dommages collatéraux » (pour reprendre la terminologie américaine). D’autant plus que les cibles en question cherchent souvent à se protéger en se mélangeant à la population.
Plus grave encore, un pourcentage important des sous-munitions (30 à 50%) n’explose pas à l’impact constituant autant de pièges souvent mortels pour la population civile, longtemps après le conflit.

Les Etats-Unis en tant que vendeurs de BASM ont une grosse responsabilité dans les meurtres causés par ces armes de la honte….dans ces conditions, cette posture hypocrite de « Père la vertu » qui se permet de faire des remontrances au monde entier apparaît particulièrement choquante !