Que les Socialistes et l’UMP aillent au bout de leur raisonnement et qu’ils nous disent tout simplement : « Vous pouvez voter pour quelqu’un d’autre au premier tour si ça vous chante, si ça vous permet de vous défouler un peu pourquoi pas, mais soyez raisonnables et n'oubliez pas qu‘il faut obligatoirement que nos représentants soient au second tour parce que de toute façon ça ne peut être que l’un ou l’autre qui soit élu ! »

Poser le problème de la Présidentielle par rapport aux législatives a un sens !…d’ailleurs j’ai essayé de l’aborder dans un précédent billet (ici). Mais il révèle une limite importante de notre système politique !
En effet, il signifie que l’élection présidentielle, à laquelle les Français sont si attaché, si on la prend isolément, n’a que peu d’importance puisque tout dépendra des législatives qui vont suivre. L’homme ou la femme choisi(e) ne pourra appliquer son programme que si il obtient la majorité à l’assemblée.

Alors pourquoi 2 élections ?
Pourquoi ne pas élire un Président de la république via des députés qui se réclameraient de lui, quitte à introduire un peu de proportionnelle dans cette élection législato-présidentielle ?
Cela éviterait de se retrouver dans ce type de situation ou le réel choix du président ne peut se faire qu’entre les candidats des 2 grands partis dominants. Les autres candidats n’étant là que pour faire de la figuration !

On me rétorquera que l’élection présidentielle est justement l’occasion, pour les « petits » partis, de faire entendre leur voix.
Peut être, mais c’est bien dommage qu’il n’y ait que la présidentielle pour le faire !

On se retrouve, d’ailleurs, dans une situation, à mon sens absurde et peu démocratique ou sur les 12 candidats à la Présidentielle, on a 5 représentants de la gauche anti-libérale et on a 1 représentant de « Chasse, Pêche, Nature et Tradition » dont le programme tient tout entier dans le titre ! Cela signifie que l’on va donner le même temps de parole à la moitié des candidats qui, à tout casser, représentent 10% des sensibilités des électeurs, qu’à l’autre moitié qui en représente 90.
Que tous ces gens puissent se faire entendre me paraît normal mais que l’élection présidentielle, qui je le rappelle, a pour objectif de permettre d’élire le Président de la République Française, soit utilisée comme une simple tribune par tous les groupuscules de France, me gêne.

Ne faisons pas les choses à l’envers !
Aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, en Allemagne, le Premier ministre ou le Président n’est pas élu directement ! ces systèmes ont au moins le mérite de la cohérence !
Le quinquennat a eu le mérite de faire coïncider les 2 élections, c’est une première étape.
Alors, maintenant que le problème est exposé au grand jour par les 2 principaux partis, qu’ils en tirent les conclusions qui s’imposent sinon qu’ils nous épargnent cet argument !

Le deuxième argument dans le billet suivant