La question n’est évidemment pas de railler Sarah Palin et indirectement Mc Cain parce que sa fille est enceinte à 17 ans, après tout on peut se dire que ça peut arriver à n’importe qui, quelles que soient ses convictions religieuses et morales par rapport à la sexualité, au mariage ou à l’avortement. C’est une affaire privée qui ne la met pas en contradiction avec ses discours publics, bien au contraire, puisque cela lui permet de réaffirmer son opposition à l’avortement (au droit à l’avortement plus précisément ce qui est très différent) en démontrant que même dans une pareille situation, elle le refuse.

On serait donc tenté de se dire que ça ne regarde qu’eux, sauf si, quelque part, justement la situation de sa fille n’était pas révélatrice d’un problème plus général aux USA dont les religieux de toutes obédiences sont largement responsables. (Rappelons que Sarah Palin peut être qualifiée comme tel puisqu’elle a été baptisée catholique, rebaptisée à l'âge de 12 ans, qu’elle assistait aux offices de l'Assemblée de Dieu de Wasilla, une congrégation pentecôtiste et qu’à présent, et bien qu'elle aille parfois au Juneau Christian Center affilié aux Assemblées de Dieu, elle fait partie d'une Église indépendante, la Church on the Rock) (Source wikipedia ).

C’est François Clémenceau (reporter pour Europe1 aux USA) qui, sur son blog, alerte sur ce phénomène:

Je cite François Clémenceau :

« L’histoire de Bristol Palin est malheureusement des plus banales. Se retrouver enceinte à l’âge de 17 ans aux Etats-Unis n’est pas dans la norme mais c’est odieusement courant. Selon les statistiques officielles, même si la tendance est à la baisse (ndr : sur la base des chiffres de 2006 mais ceux–ci remontent depuis), l’Amérique est le premier pays occidental à être victime de ce phénomène lié à un sérieux problème d’éducation sexuelle et de cumulation des interdits. »

" Ce qui est assez honteux, c’est que si tous les média américains sont revenus sur la reconnaissance officielle par la campagne McCain de la grossesse de la fille aînée de celle qui pourrait devenir la future vice-présidente des Etats-Unis, pas un seul ou presque n’est revenu sur cette problématique des maternités non désirées chez les adolescentes américaines. (…) Au bout du compte, nous avons donc une famille Palin pleine de soutien et d’amour pour une jeune fille enceinte de 5 mois et qui va devoir se marier bientôt avec le jeune homme qui l’a mise enceinte. C’est la vraie vie des vrais gens dans l’Amérique réelle. Et la tribu évangélique est à fond derrière en estimant que la gouverneure est du bon côté de la morale. "

Le même constat est formulé par Charlotte Lepri, chercheuse à l'Institut des relations internationales et stratégiques, spécialiste des Etats-Unis:
"L'avortement est de plus en plus mal vu. Les jeunes gardent leurs enfants car ils subissent une très forte pression sociale. Et puis on imagine bien que les écoles qui veulent enseigner le créationnisme vont aussi prôner l'abstinence sexuelle. Cela va généralement ensemble"

Voilà, notamment quelles sont les conséquences de cette pression morale qu’imposent les religieux puritains:
Contraception ! Tu n’y penses pas espèce de dévergondée !
Avortement !!! vade retro Satanas !
L’abstinence ma fille !!! il n’y a que cela qui est moral, il n’y a que cela qui réponde à la volonté de Dieu, d’ailleurs lit la Bible et tu verras c’est écrit en toute lettre (ou presque) !

Résultat, aux USA il y a tous les ans environ 750 000 adolescentes âgées de 15 et 19 ans qui sont enceintes (statistiques ici ). Les Etats-Unis sont le pays qui possède le plus haut taux de jeunes filles mères des pays développés.

750 000 adolescentes qui vont, soit devoir se marier vite fait mal fait avec le géniteur duquel elles ne pourront évidemment pas divorcer, soit élever seules leurs enfants en passant, de surcroit, pour de pauvres filles auprès des bigots bien pensants !

Le comble de l’hypocrisie ou de la bêtise (l’un et l’autre ne sont pas exclusifs) est atteint quand Sarah Palin et son mari se déclarent « fiers de la décision de Bristol de garder le bébé et fiers de devenir grands-parents» !!! ….comme si la dite Bristol avait eu le choix !...évidemment que non !

Pour la carrière politique de sa mère et parce que, de toute façon, la pression morale exercée par son entourage ne permettait aucune alternative, la dite Bristol va gâcher sa vie en se mariant et en ayant un enfant à 17 ans !
Je ne pense pas m’avancer beaucoup en disant que ce n’était probablement pas de cette manière qu’elle avait envisagé son avenir !

Tant qu’il ne s’agit que de s’étouffer d’indignation parce que Janet Jackson a, bien involontairement, exhibé un sein à télévision, on peut en rire tellement c’est ridicule, mais quand les convictions religieuses empiètent de manière aussi pesante et dramatique sur le fonctionnement de la Société cela devient dangereux et ça n’a plus rien de risible. (Mc Cain a voté en 2006 contre une proposition de consacrer 100 millions de dollars à l'éducation sexuelle des lycéens arguant que la priorité devait être donnée à l'abstinence).

La seconde histoire, je l’ai trouvée récemment dans un article du journal Israélien « Yediot Aharonot », repris par Courrier International sous le titre « Une police religieuse pour combattre les impurs ».

Dans cet article, que je résume (on peut le trouver ) est relaté ceci :

Dans un quartier ultraorthodoxe de Jérusalem, 3 personnes soupçonnées d'appartenir à la « Brigade des bonnes mœurs » de la communauté Haredie (juifs ultraorthodoxes) ont été arrêtées. L’une pour avoir agressé violemment (à plusieurs et chez elle) puis menacé pendant plusieurs jours, une femme « soupçonnée d'entretenir des relations indécentes avec des hommes mariés » et les 2 autres « pour avoir participé à l'incendie d'un magasin qui vendait des lecteurs MP4 » (si, si) !!!

Ces arrestations ont provoqué la colère des habitants du quartier qui s'en sont pris à une boutique « accusée de vendre des lecteurs de CD "non casher" » (on croit rêver!!!)
Dans le même temps, des élèves de la yeshiva école religieuse juive ont manifesté devant une autre boutique de Mea Shearim en exigeant qu'elle cesse de vendre des "films impurs".

Des histoires comme celle-là on pourrait en trouver des centaines, partout ou les agités de Dieu sévissent et quel que soit le Dieu ou le prophète qu’ils vénèrent !

Que ce soit des évangélistes américains, des barbus de toutes obédiences, psalmodieurs des versets de la Bible ou de ceux du Coran, ou tous ceux qui ancrés dans leurs certitudes veulent imposer, à tous, leur morale au nom de leurs convictions religieuses !

Que dire de plus que ce qu'exprime parfaitement André Comte-Sponville sur ce sujet :

« Il importe de ne pas confondre un homme moral d’un homme moralisateur. Quand la personne morale s’occupe personnellement de son devoir, le moralisateur s’occupe, lui, du devoir des autres. Ainsi, dire d’un autre qu’il doit être « bon » ce n’est assurément pas signe que l’on est soi-même « bon ». Mais une personne morale qui ne ferait que son devoir manquerait peut-être l’essentiel : l’amour. »

Et encore « La barbarie moralisatrice voudrait soumettre l’amour à la morale, faisant un sorte d’ordre moral, une tyrannie des prudes et des puritains ».