Ses propos que je vais largement citer sont l’archétype du discours du donneur de leçons bien pensant et bien pesant !...alors voyons ça :

Trois passages sont particulièrement révélateurs :

« (…) la démocratie directe ne doit pas être le prétexte pour s'en prendre à une communauté et la blesser. La limite démocratique est à mes yeux franchie. Je suis pour une démocratie directe "encadrée" par une Constitution qui ne permette pas de voter sur n'importe quoi. »

DCB commence par nous dire que la démocratie directe c’est très bien mais uniquement sur des sujets sur lesquels le peuple ne risque pas de remettre en cause la morale politiquement correcte de tous les biens pensants de France et d’Europe ! …. j’ai déjà dit que je n’étais pas un fan de ce mode d’expression mais pour autant s’il doit-être utilisé c’est justement sur les questions de société sur lesquels tout le monde est en droit de donner son avis (alors que sur les sujets plus techniques, il me semble que la démocratie représentative est plus efficace).

DCB reproche au peuple Suisse d’avoir exprimé un sentiment de défiance vis-à-vis de l’Islam !

Qu’aurait-il fallu, qu’ils le cachent pour ne pas offusquer sa sainteté DCB et tous ces grands prêtres de la bonne conscience qui en viennent plus ou moins ouvertement à traiter les Suisses de racistes ?

Au lieu de s’interroger sur les raisons de ce vote, au lieu de se demander ou est véritablement le problème dans la perception qu’ont les européens de l’Islam, Daniel Cohn-Bendit se contente de casser le thermomètre pour ne surtout pas voir qu’il y a réellement un problème !

Au lieu de s’interroger sur les raisons de la méfiance que les suisses ont marquée face à l’Islam, au lieu de débattre pour essayer faire évoluer les mentalités, au lieu de définir pourquoi l’Islam plus que toute autre religion provoque ces réactions de rejet, il préfère nier le phénomène !

Au lieu de ça, DCB demande aux Suisses de revoter, comme si un deuxième vote allait régler quoi que ce soit !

Plus fort encore, par la virulence de sa réaction il donne raison au libyens* qui dénoncent un « référendum raciste » ou aux turques qui « avertissent » que « l’islamophobie est un crime contre l’humanité » !!!

Alors que, rappelons le, il ne s’agit ni d’interdire aux musulmans de pratiquer leur religion ni d’interdire la construction de mosquées !

Pire encore, à la question « Mais le peuple Suisse s'est exprimé… » DCB répond : « (…) Mais cela n'excuse rien car, pardonnez-moi, la Suisse nous a dans l'histoire habitué à ce genre d'attitude. Je pense évidemment à la Seconde Guerre mondiale. La Suisse n'a alors eu aucun problème à sacrifier ceux qui butaient contre ses frontières et demandaient l'asile. Le problème helvétique, c'est cet égoïsme des riches que l'on retrouve aussi en Italie du Nord. On a vu combien de temps il a fallu à vos concitoyens pour que leur pays devienne membre de l'ONU ! »

Ouah !!! ...Alors là, il a sorti l’artillerie lourde le Daniel !

DCB se permet d’aller donner des leçons aux Suisses, chez eux (Le Temps est un journal Suisse) !!!...quel que soit le bien fondé de ces remarques, il faut en avoir des certitudes et de la suffisance pour oser leur balancer leur attitude durant la seconde guerre mondiale à la figure, pour un franco-allemand c’est même carrément osé !

Enfin, à la question : « Comment doit réagir l'UE ? Que pensez-vous de l'intention des Verts suisses de déposer un recours auprès de la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg ? » DCB à une réponse qui effare l’européen convaincu que je suis :

« Cette interdiction des minarets, indigne à mes yeux, ne peut pas être ignorée par l'Union. Il faudra poser la question. On ne peut pas continuer les relations bilatérales comme si de rien n'était. Le Parlement européen, doté de nouvelles compétences par le Traité de Lisbonne, devrait d'ailleurs très vite interroger à ce sujet la nouvelle haut représentante de l'UE pour les Affaires étrangères, lors de son échange de vues prévu mercredi avec les eurodéputés. Si elle défend, comme elle le doit, la liberté de religion en Europe, Catherine Ashton doit prendre position contre cette interdiction des minarets en Suisse. »

En d'autres termes DCB dit aux Suisses « Nous l’Europe, nous les élites européennes on vous dit que c’est pas bien ce que vous faites là, vous allez vite nous revoter tout ça et revenir sur votre décision à la c.. bande de nantis égoïstes … et collabos de surcroit !!! »

S’il avait voulu monter encore un peu plus les peuples contre l’Europe, il n’aurait pas dit mieux.

Il suggère ni plus ni moins que l’Europe prenne position sur ce sujet et sanctionne le vote du peuple Suisse !! Ahurissant !

Comment s’étonner ensuite que les Irlandais refusent le traité de Lisbonne par crainte qu’on les oblige à accepter l’avortement ou les mariages gays ?

Comment s’étonner de la méfiance des peuples à qui on est en train d’expliquer que l’Europe est susceptible, sous l’influence d’un tas de petits Cohn-Bendit, de leur imposer par la Loi d’être de parfait petits démocrates, droit de l’hommistes, égalitaristes et d’une extrême tolérance avec les religions, us et coutumes de la terre entière !

Si les Suisses avaient des velléités de rejoindre l’Europe, du coup ils vont être carrément calmés …et pour un bon bout de temps !

- *« Le Comité national des droits de l'homme de la Grande Jamahiriy condamne et déplore le référendum raciste, qui a eu lieu en Suisse… ». Le Comité des droits de l’homme en Libye qui vient donner des leçons aux suisses, le monde à l’envers !!!!