J’en serais resté, comme probablement beaucoup de monde, avec cette idée en tête que décidément les pratiques d’UGC sont pour le moins contestables et qu’en corolaire celles de la Police qui se prête à ce type d’intervention le sont tout autant, si je n’étais pas tombé tout à fait par hasard sur un petit article du journal 20 minutes.

Dans ce petit article, s’exprime le Directeur de l’UGC en cause, qui, un brin énervé, nous dit, je le cite intégralement :

« Les gens ont cru que j’avais appelé les forces de l’ordre pour une histoire de canette de soda. En réalité, une jeune femme m’a insulté après que je lui ai dit de laisser son sac de nourriture à l’accueil. Elle a ensuite forcé le passage pour entrer dans la salle. »
Et 20minutes de préciser : « Il affirme (le Directeur de l’UGC) avoir essayé de régler la discorde dans le calme. Sans succès. »

Evidemment, présenté comme cela, ça change tout !

On me rétorquera, pourquoi devrait-on croire à la version du Directeur de cet UGC !!!...hein ….pourquoi ?

Je répondrais : Eh bien parce que c’est clairement la version la plus crédible et parce que c’est la version de quelqu’un qui connait les tenants et les aboutissants de l’affaire et non pas celle, probablement de bonne fois, d'un "témoin" qui n’a assisté qu’à l'épisode le plus visible: l’intervention de Police !

On me rétorquera, est-ce normal que l’on fasse appel à la Police pour une broutille comme celle-là ?

Je répondrais : eh bien oui !...si il y a effectivement eu injures, refus de respecter le règlement du Cinéma et passage en force, oui, 3 fois oui !

Mais, ce n’est pas le fait divers en lui-même qui est intéressant dans cette histoire, mais son traitement, pour 2 raisons :

En temps « normal », personne n’en aurait parlé et surtout pas les grands médias nationaux.

En temps « normal », il n’y aurait pas eu une telle unanimité pour décrire les faits de manière partielle et donc trompeuse.

Tenez, je me suis amusé à taper sur Gogol la suite de mots clés suivante : « ugc canette soda police » et on n’y trouve que des réactions outrées basées sur l'affirmation sans conteste: « …UGC a fait venir la police dans le ciné car une jeune femme est entrée avec une canette de soda non achetée dans l'établissement… » ....nul part trace d'une autre version !!!!

Si ce cas a été traité de cette manière, c’est clairement que la version qui a été diffusée est celle que tout le monde (sauf le Directeur du cinéma UGC qui ne compte pas pour grand-chose) avait envie d’entendre !

Il faut dire que cette petite affaire partait avec un handicap majeur : Elle met en cause à la fois l’UGC qui de manière extrêmement maladroite venait de se faire remarquer en interdisant l’accès d’une de ses salles à une gamine de …2 ans et 10 mois sous prétexte que son règlement en exige 3, et surtout la Police qui en pleine polémique sur les gardes à vues, n’a pas vraiment bonne presse ces temps-ci !

C’est le problème, on ne prête qu’aux riches ou du moins à ceux qui sont réputés comme tel !