Cette affirmation s’appuie sur le compte rendu public d’une audition à la Commission de la Défense Nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale qui a eu lieu le 27 janvier. Au cours de cette audition, le coordonnateur national du renseignement à la présidence de la République, Bernard Bajolet, répondant à une question d’un député sur le nombre d’agents de la DGSE retenus en otage de par le monde dit très précisément ceci : « Nous avons actuellement huit otages. Un au Mali, Pierre Camatte, quatre au Soudan, un en Somalie et deux en Afghanistan. »

A partir de là, Bakchich évoque une bourde monstrueuse de la part de Bernard Jolet qui aurait grillé son agent jusqu’à présent présenté comme « Président d'une association impliqué dans la culture d'une plante thérapeutique contre le paludisme » !

A la lecture de l’article, il ne semble pas y avoir de doute possible, le compte rendu évoqué par Bakchich est semble t’il public et les propos de Bernard Jolet relatés de manière très fidèle.

Pourtant, d’autres en font une lecture sinon différente du moins plus prudente.

Le Monde.fr par exemple qui relève que dans les 8 otages cités, il y en 2 en Afghanistan et que la suite de l’échange entre les députés et Bernard Jolet indique bien que les 2 en question sont les journalistes de France 3 que l’on peut difficilement soupçonner d’appartenir aux services secrets français !

Assez logiquement, Le Monde.fr se garde bien de partir à fond sur l’interprétation qu’en a faite Bakchich :

« La formulation est pour le moins ambiguë. Parmi les huit otages cités figurent en effet les deux journalistes enlevés en Afghanistan, dont il est question dans la suite de l'échange. Il pourrait donc s'agir d'un simple manque de précision de Bernard Bajolet, qui répond plus généralement sur le nombre d'otages français que sur le nombre d'otages appartenant à la DGSE. »

Il semble que cela soit également comme cela que l’a interprété Le Parisien !

Mon propos n’est pas de juger de la véracité de l’une ou l’autre des versions proposées, je n’en ai évidemment pas les moyens mais néanmoins, cette histoire m’amène à m'interroger quand aux pratiques de Bakchich.

Probablement trop content de pouvoir sortir un scoop censé accabler les autorités françaises et par ricochet Nicolas Sarkozy (le titre de l’article est quand même « Le M. Espionnage de Sarko grille son agent ») Bakchich.info s’est précipité, sans aucune précaution, dans des affirmations pour le moins hâtives. C’est toute la différence entre un média très clairement d’opinion (Bakchich) et un autre média qui se veut plus neutre sinon plus objectif (Le Monde).
Et même s'il s'avérait que ce Camatte était un espion, en quoi le fait que Bernard Bajolet réponde sincèrement aux question d'un député posées dans le cadre de la Commission de la Défense Nationale et des forces armées, est il une bourde ?
N'est-ce pas un mode de fonctionnement normal dans toute démocratie digne de ce nom ?
Dans ce cas, la seule bourde aurait-été de rendre public le compte rendu de la commission !
C'est faire preuve d'une drôle de mentalité de la part de Bakchich !!!

Cela dit, et même si certains y voient volontiers une relation de cause à effet, s'il doit y avoir un scandale, il n'est pas dans ce pseudo aveu mais dans les conditions de la libération de Pierre Camatte, c'est-à-dire son échange contre 4 terroristes islamistes !

Comment la France a-t-elle pu céder à un tel chantage ?

Pire encore, comment Sarkozy peut-il aller fanfaronner au Mali et récupérer en grande pompe l’ex-otage, donnant ainsi une aberrante publicité à cette désastreuse affaire ?

Non seulement la France accepte d’échanger 4 terroristes contre 1 de ses ressortissants mais en plus elle le fait savoir à la terre entière ! Quelle preuve de faiblesse par rapport à tous ceux qui n’ont aucun scrupule et pour qui la vie humaine, surtout celle des infidèles, ne vaut pas un franc du Mali !
Quel pousse au crime, quel message passé à tous les terroristes de la terre: Pour récupérer 4 prisonniers il suffit de capturer 1 français et c’est bon ….intéressant le ratio !

En cela je suis tout à fait d’accord avec Cohn-Bendit lorsqu’il dénonce le « discours aberrant » d’un président qui fait le matador en répétant « on ne va pas céder à des criminel » et qui « en fait libérer quatre qu'il remet dans le circuit qui vont se retrouver peut-être en Afghanistan et attaquer des soldats français, c'est n'importe quoi !»

Il a également tout à fait raison de considérer que « Se montrer en tant que président de la République dans ce genre d'affaires c'est complètement incompréhensible » jugeant que « la mise en spectacle de ce qui vient de se passer peut donner des idées à des terroristes » !....ben tiens !!!

Après Super Sarko en Libye, Super Sarko au Tchad, voilà Super Sarko au Mali ! C’est plus fort que lui, il faut que Super Sarko vole au secours des français ….à l’étranger, ou qu’ils soient et quel qu’en soit le prix !

Il ne reste plus qu’à espérer que le cas Pierre Camatte ne créera pas un fâcheux précédent, et surtout qu’il n’a pas bénéficié de ce traitement de faveur pour cause de service commandé !