Il est vrai que malgré tout le plaisir qu’un blogueur peut prendre à faire vivre son blog, derrière toutes les satisfactions que cela peut lui apporter, se cachent, bien évidemment quelques sources d’agacement, quelques petits désagréments, petites déceptions, petites contrariétés voire petits emmerdements.

Vous aurez remarqué que j’ai pris soin d’adjoindre l’adjectif « petit » à tous ces noms, histoire de bien marquer qu’il n’y a rien de grave à tout cela et que la vie du blogueur est loin d’être un enfer.

D’autant plus, que ma pratique du blog étant fort égoïste, puisqu’essentiellement destinée à me permettre de « me soulager de mes exaspérations chroniques dont l’actualité t’abreuve en permanence » (entre quottes car je reprend la formule d’un précédent billet), je ne suis guère indisposé de ne pas voir les foules s’y presser pour le lire avec envie et une impatience sans cesse renouvelée !

J’ai néanmoins mes quelques petites incommodités à moi :

Je ne m’astreins pas à écrire et lorsque je n’ai rien à dire, eh bien…je n’écris pas, ce qui explique que ce blog peut être laissé en déshérence pendant plusieurs jours sinon 1 semaine ou 2 ce qui ne me pose strictement aucun problème, ça n’est pas pour moi une incommodité !

Par contre, lorsqu’un sujet m’interpelle et que j’ai envie d’exprimer mon humeur à son propos, il faut que ça puisse se faire vite fait, bien fait, pas question d’y passer des heures !…mais voilà, pour pouvoir faire vite fait, bien fait, il faut de l’inspiration, or, l’inspiration, ça va, ça vient, figurez vous !….et malheureusement elle se fait parfois attendre la bougresse !

Et dans ce cas, quoi de plus pénible que d’être planté là, avec ses idées qui vous trottinent dans la tête, et de ne pas trouver les bons mots, les bonnes tournures, les bonnes formulations, le bon ordonnancement de phrases, le bon titre, la bonne introduction, la bonne conclusion pour les coucher sur son papier écran en se disant, « voilà, j’ai réussi à écrire ce que je voulais dire » !

Surtout que généralement, plus l’écriture a été laborieuse, moins je suis satisfait du résultat. Ce qui m’amène à ma seconde grosse petite incommodité qui intervient une fois que j’ai publié le billet, lorsque je me relis le lendemain pour m’apercevoir que le résultat est pour le moins médiocre, que c’est touffu, ou incompréhensible, ou barbant, ou chiant ou tout à la fois !

En bref, que ce billet ne m’a servi à rien, qu’il n’a pas eu l’effet thérapeutique et libératoire que j’en attendais. Bon, ce cas est fort heureusement assez rare, ce qui ne signifie évidemment pas que je fasse dans de la prétentieuse autosatisfaction en considérant mes billets comme des chef d’œuvres, mais seulement que pour la plupart, ils remplissent leur office.

Troisième petite incommodité, me faire souffler mon beau sujet à moi par un autre blogueur !!!…si, si, ça existe !!…il y en a qui n’ont aucun scrupule, ils vous barbotent le sujet sur lequel vous vous apprêtiez à écrire brillamment. Il faut dire que l’actualité est diffusée tellement rapidement, qu’on peut être certain qu’on n’est pas le premier à être au courant et comme la plupart des blogueur sont plus vifs que moi, eh bien voilà ce qui arrive !

Le pire c’est lorsque ce sagouin a écrit ce que je voulais écrire ...mais en mieux !!!…du coup, 2 possibilités soit j’abandonne en maugréant contre ce fâcheux mais néanmoins généralement sympathique collègue, et je trouve autre chose, ce qui est un brin frustrant, soit j’écris quand même, histoire de compléter ou commenter le billet vers lequel je fais un lien !

Enfin, la dernière petite désagréabilité qui me vient à l’esprit, c’est celle que connaissent tous les débutants dans l’utilisation d’un traitement de texte, c’est à dire les gamins de moins de 5 ans et les personnes âgées de plus de 75 ans, l’oubli de sauvegarde !….il m’arrive d'écrire avec entrain et allégresse, de m’interrompre pour une durée qui peut être très variable, et de revenir sur mon blog (Dotclear 2) pour constater que celui-ci me demande de m’authentifier à nouveau !…évidemment, j’ai tout paumé et ça m’éneeeeeeeeeeerrrrrrrrrrrrve !!!!!!!!!!!!!!!!

Voilà, je rassure tout le monde, aucune incommodité liée à l’écriture de ce petit billet, vite fait, bien fait, des sauvegardes régulières et même si le sujet a été largement traité auparavant (évidemment puisque c’est une chaîne), son coté égoblogocentrique lui donne un caractère nécessairement unique !…si, peut-être une toute petite contrariété de rien du tout, ne pas avoir été au niveau de Vald…mais bon, sans doute qu’il me manque son côté agité du bocal qui lui donne son style inimitable.

Tant pis, mais je ne désespère pas d’y arriver, j’y travaille !

PS: En plus de Vlad à lire également la contribution d'Alexandre et du Faucon sur le sujet (il y en a d'autres certainement très bien aussi, il suffit de suivre la chaîne pour les trouver)