Comparer les pratiques des musulmans dans quelques très rares lieux publics avec une occupation et non seulement dénué de sens mais de très mauvais gout. Par ses propos volontairement provocateurs, Marine Le Pen surfe clairement sur un sentiment anti-Islam qui pour de bonnes et de mauvaises raisons semblent se répandre dans les opinions occidentales. De cette manière, Marine Le Pen se place tout à fait dans la tradition populiste et xénophobe du FN, rien d’étonnant d’autant qu’elle est en pleine campagne électorale pour la Présidence de son parti.

Pour autant, une fois qu’on a dit cela, et donc sachant cela, il y a 2 attitudes attitude possibles face à ce type de grosse provocation.

Soit on considère, comme le font Corto ou l’Hérétique, que derrière des propos excessifs il existe un réel problème, et dans ce cas on dégonfle la baudruche et on pose la question de manière plus juste et plus saine afin de faire avancer le schmilblick.

D’autant que la réponse intelligente à la Marine n’est pas très compliquée à trouver, il suffit de lui rétorquer que si on ne veut pas que tous ces gens pratiquent leur culte en public, ce qui n’est effectivement pas tolérable, il faut les laisser construire des lieux privés dédiés à cet effet…ce qu’on appelle des mosquées très précisément !...pas certain qu’elle préfère !

Soit on considère que leur teneur excessive n’appelle aucune réponse argumentée, et dans ce cas…on les ignore ....et surtout on n’en fait pas de publicité tapageuse !

Or, c’est tout le contraire auquel on assiste, un véritable tapage médiatique sans aucune réflexion sur le fond !

Les radios, les télés, la presse, tous les medias s’en font l’écho à tout va, réclamant des réactions à tout ce qui leur tombe sous le micro ou sous la plume !

Evidemment, nous avons eu droit aux traditionnelles répliques de vierges effarouchées, au demeurant parfaitement convenues, lorsqu’il s’agit de commenter les éructations du FN !

Ce furent des cries d’orfraies unanimes, énoncés avec exactement les mêmes excès et la même absence de finesse, que les propos dénoncés !

Quel magistral coup de pub pour Marine Le Pen qui a manifestement très bien assimilée la technique de son père. Le FN a vraiment de la chance d’avoir comme Agence de communication l’ensemble de la classe politique française et des medias !

Passons au cas Hortefeux maintenant.

Il y a quelques semaines, une chaine circulait demandant aux blogueurs de désigner le pire et le meilleur ministre du gouvernement Sarko 1.

Dans la catégorie le pire, un nom est revenu plus qu’à son tour, laissant ses concurrents à quelques bonnes longueurs derrière lui, celui de Brice Hortefeux !

Or, sans doute pour assurer sa première place et ne pas risquer de se faire remonter par un Besson ou une Bachelot, voilà que l’ami Brice a manifestement décidé de faire le forcing !

Ce fut d’abord sa magnifique sortie lorsqu’ il a assuré, à l’occasion d’un point presse, qu’ «il n’y avait pas de pagaille» et que les seuls problèmes se concentraient «sur les routes lorsqu’elles sont inclinées» !

Il avait, d’une certaine manière raison Brice, ce n’était déjà plus la pagaille mais un monstrueux bordel à ce moment là, puisque des milliers d’automobilistes crapahutaient, même sur le plat, coincés sur le bord de la route ou dans des bouchons dont certains n’ont pu ressortir que le lendemain matin après une bonne nuit dans leur voiture !

Suite à cette superbe prestation, et assuré d’une avance confortable sur ses poursuivants, on aurait pu se dire qu’il allait, prendre un repos bien mérité. Mais non, cette fois-ci, il a clairement décidé de taper très très fort !

Rappelons brièvement les faits :

« Les faits remontent au 9 septembre, à Aulnay-sous-Bois. Un policier avait été blessé à la jambe, percuté par une voiture après une course-poursuite. Lui et ses collègues ont alors menti et accusé, dans leur procès-verbal, le conducteur de la voiture qu'ils poursuivaient. Ce dernier, placé en garde à vue pour tentative d'homicide sur fonctionnaire de police, un crime passible de la perpétuité.

Au fil des heures, les témoignages des policiers se sont effondrés. En réalité, des collègues à bord d'une seconde voiture étaient à l'origine de l'accident. A la barre, trois policiers ont reconnu avoir menti et affirmé qu'ils s'étaient concertés pour établir un faux procès-verbal. »

Les policiers impliqué ont été condamnés à de la prison ferme pour des peines allant de 6 à 12 mois.

De 6 à 12 mois de prison pour des policiers qui ont déshonoré leur uniforme en mentant, en falsifiant un procès verbal et en accusant à tort un innocent que semble t’il, ils auraient également tabassé au passage, ne me parait pas cher payé (Lire Tizz sur ce sujet) !

Mais ce n’est manifestement pas l’avis de tout le monde puisqu’en réaction à ces verdicts, plus de deux cents policiers ont manifestés bruyamment leur vif mécontentement devant le tribunal en faisant, notamment, retentir les sirènes de leurs voitures de police.

Hélas, ce n’est pas tout, et c’est là qu’intervient l’ami Brice !

Non seulement, le Ministre de l’intérieur Hortefeux n’a rien trouvé à redire à cette bruyante et scandaleuse manifestation, mais il a trouvé le moyen de critiquer la décision de Justice (ce qui est déjà en soit inadmissible) considérant comme « disproportionnées » les condamnations à quelques mois de prison, d’agents assermentés qui se sont pourtant rendus coupables de forfaiture !

Il n’y a rien de plus dangereux pour une société que de voir sa police discréditée et lorsque les actes de ripoux sont dévoilés, il est indispensable que leur condamnation soit à la hauteur de la gravité des faits au regard du devoir d'exemplarité et de probité qui doit être le leur.

Comment peut-on espérer faire respecter l’autorité de l’Etat si sa police, et en conséquence sa Justice, ne sont pas hors de tous soupçons !

En manifestant pour soutenir leurs collègues, il semble que les syndicats de police n’aient pas vraiment compris cette évidence et c’est déjà malheureux, mais lorsque c’est le Ministre de l’Intérieur qui intervient, c’est atterrant !

Bon, maintenant tu peux t’arrêter là Brice, arrête de courir après Marine, t'as gagné, tu es définitivement hors concours pour le titre de pire ministre de ce gouvernement ….et sans doute de tous les précédents de la Vème République !