Ce fut d’abord l’étonnement, la stupéfaction voire même l’ébahissement qui me saisit, en apprenant que Matrix était à nos portes !

Porté par une imagination largement inspirée de mes nombreuse lectures d’ouvrages dits de science fiction (appellation qui ne signifie plus grand-chose mais qui parle à tout le monde) voire même de séries télévisuelles de type Robocop ou plus anciennes comme « l’homme qui valait 800 000 milliards de dollars » (je ne garantis pas le nombre de milliards, je me souviens plus), je m’en allais à rêver à un avenir proche dans lequel de fabuleuses prouesses technologiques nous libérerait de nombreuses contraintes handicapantes, qui ternissent notre triste réalité !

Et me voilà fantasmant une réalité prodigieusement augmentée, une réalité 18.0 !

Une réalité qui par exemple me verrait doté d’yeux bioniques grâce auxquels je serais capable de détecter à 600 mètres de distance, une crotte de chien nauséabonde, perfidement déposée sur le trottoir !

Une réalité augmentée qui me permettrait de disposer de bras télescopiques capables d’attraper, sans que j’aie à me déplacer, mes lunettes qui bien évidemment ne sont jamais à portée de main quand j’en ai besoin !

Une réalité, mais peut-être que j’en demande trop, qui si elle était bien faite m’aurait intégré un système coupe poils qui m’éviterait de me raser tous les matins (le visage, pas les pattes) parce que me raser ça me barbe (je sais jeu de mot facile) !

Bon, je n’ai pas eu le temps d’aller très loin dans mes divagations prospectives lorsque le premier sentiment d’exaltation a fait place à un second moins agréable, celui de l’inquiétude voire même de la honte !

Comment ais-je pu, à ce point, me laisser dépasser par les technologies modernes ? Star Wars c’est pour demain et je ne m’en étais pas encore aperçu !...j’avoue qu’à ce stade là de ma réflexion, mon estime de moi-même avait chuté d’un cran, elle s’était pris une gamelle grand format, au point d’être réduite à pas grand-chose !

Mais fort heureusement, grâce à une force de caractère hors du commun, j’ai rapidement surmonté ce premier moment d’abattement pour me renseigner sur ce qui pouvait bien se cacher derrière cette alléchante formule !

Et zou, un petit coup de Wikipedia et …………………patatras, groooosse déception !

Je tombais de haut ! …c’est même un énorme désappointement qui l’emporta lorsque je pris conscience que derrière cette expression marketing très alléchante, il n’y avait en fait qu’une double tromperie ! …qu’une grosse geekerie, du marketing pour technos-bobos !

Et pour cause, en voilà la première phrase :

« La notion de réalité augmentée désigne les systèmes (au sens informatique) qui rendent possible la superposition d'un modèle virtuel 3D ou 2D à la perception que nous avons naturellement de la réalité et ceci en temps réel. »

D’entrée, on nous explique qu’en fait de réalité, ce n’est que la maigre perception que nous en avons que l’on prétend augmenter !...celle dont nos malheureux 5 sens ne perçoivent qu’une infime partie !

Mais, à la limite ça serait déjà ça, certes, pas de bras télescopique, pas d’œil bionique ou de rasoir intégré mais au moins des lunettes hypersophistiquées qui permettent de mieux la voir la réalité ou un super-sonotone pour mieux l’entendre !

Mais non !...même pas !... si on creuse un peu, on s’aperçoit que cette « réalité augmentée » ne nous permet pas de mieux percevoir la réalité, mais qu'elle ne fait qu’y ajouter une couche de fiction numérique !...ce qui nous donne une sorte de réalité meringuée !...certes elle à l’air plus haute, plus simple, plus belle mais en fait, c’est uniquement la couche de meringue aux aromes artificiels qui donne cette impression !...en bref une réalité en trompe l’œil !
Bon, derrière le concept on trouve certainement un tas de choses sympas mais rien de ce que son appellation trompeuse pourrait laisser espérer ! … bien évidemment il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un canard mais quand même, c’est énervant cette manière d’essayer de nous faire prendre des artifices numériques pour du réel ! …essayons d’abord de le comprendre ce réel plutôt que de le maquiller pour nous faire croire qu’il est beau !