Coïncidence, il s’avère qu’à peu près au même moment, je venais de commenter ce même sondage, dégoté pour ma part dans le gratuit 20minutes. Dans 20 minutes, probablement parce que c’est un des commanditaires du dit sondage, en plus de la question des primaires PS on pouvait trouver les estimations de votes pour les 2 tours de la présidentielle, différenciées selon que le candidat PS s’appelle Aubry ou DSK.

C’est surtout aux intentions de vote au premier tour de la présidentielle que je me suis intéressé, en concluant que pour le bien de beaucoup de monde il serait préférable que DSK n’y aille pas !

Pour en revenir à question posée par Isabelle, je répondrais que les sondages sur les primaires ne sont pas à négliger, et qu’ils ont leur importance.

J’évacue d’entrée les habituelles et justifiées critiques qui sont faites aux sondages en général, auxquels on reproche leur approximation (marge d’erreur inhérente à la méthode des quotas), leur échantillon réduit (847 personnes en l’occurrence), et surtout leur coté éphémère puisqu’ils ne traduisent, au mieux, qu’un état de l’opinion à un bref donné moment ! …tout cela est vrai, et l’histoire récente nous a montré que les estimations faites plusieurs mois avant ont quasiment toutes été contredites par le résultat final (Jospin, Balladur, Royal…).

Malgré tout, les sondages sur les primaires du PS doivent, à mon avis, être considérés avec un œil un peu différent. En effet, la particularité de ces primaires c’est qu’on ne sait pas qui y participera, ou plus précisément, qu’on ne sait pas si DSK y participera et par ricochet si Aubry y participera (pacte ou pas pacte ?). Si on ne sait pas, c’est d’une part parce que DSK est tenu à un certain devoir de réserve mais probablement aussi qu’il hésite !...et il hésite parce que contrairement aux autres, il a beaucoup plus à perdre à se rétamer aux primaires !

En clair, on peut parier que DSK scrute attentivement tous les sondages sur le sujet afin de ne se lancer que s’il est certain de passer les primaires avec succès !....je rajouterais également que la popularité de DSK auprès de l’opinion ne tient qu’à un fil, son éloignement et le prestige de sa fonction lui donnent une aura largement fantasmée. Et comme le dit le politologue Pascal Perrineau : «Pour DSK, les Français attendent de voir qui il est, ce qu'il propose quand il aura les pieds dans la glaise»…et on ne peut pas exclure que les français soit déçus par la réalité d’un DSK avec les pieds dans la glaise et il n’y a rien de pire qu’un fantasme déçu !

Tout cela, DSK en a conscience et c’est pour cela que les sondages sont importants, pour l’interprétation qu’il en fera et les conclusions qu’il en tirera !

Enfin, je terminerais en précisant que, certes, le projet du PS est important, mais que l’on sait pertinemment qu’il se traduira très différemment selon le candidat qui le portera. L’égalité réelle pourtant agréée officiellement par le PS, est fortement critiquée par tous les candidats déjà annoncés aux primaires : Hollande, Valls, Montebourg et Royal qui a clairement dit qu’elle y piocherait que ce qui l’intéresse et gageons que DSK s’en bat les couettes !

En résumé, ma réponse est donc que les sondages sur les primaires, parce qu’ils vont influencer la décision de DSK d’y aller ou pas et que ce n’est pas du tout la même chose si DSK y va ou pas, sont à suivre avec intérêt !...avec d’autant plus d’intérêt, que comme je l’ai relevé dans mon précédent billet, DSK candidat piquerait une partie de l’électorat de Bayrou...et ça je ne préfèrerais pas !