Il répond, d’une part qu’il ne voit pas Sarko gagner, ce que l’on peut assez facilement comprendre ou du moins qui ne mérite pas trop d’être commenté, et que malgré cela il ne voit pas non plus la gauche gagner …c’est là que ça devient plutôt surprenant !

L’apparente contradiction dans les propos de DCB montre que celui-ci est pour le moins dans l’expectative !

Pour autant, si dans cette même expectative DCB avait répondu qu’il voyait à la fois Sarko gagner et la Gauche gagner, ses propos auraient à peu près le même sens mais un objectif différent !

Comme, il n’imagine manifestement pas qu’un troisième acteur puisse gagner cette présidentielle, je comprends sa réponse comme une mise en garde à l’endroit du PS, une manière de leur dire normalement Sarko ne doit pas pouvoir gagner sauf si vous continuez à jouer aux cons !

Pour expliquer pourquoi il ne voit pas la Gauche gagner, il dit d’une part qu’il faut se méfier du Sarko qui dort, que le Sarko est fort et qu’il ne faut pas le sous-estimer, surtout en campagne, et qu’il fera probablement un score plus conséquent que celui qui lui est actuellement attribué compte tenu de sa cote de popularité !...la dessus, je suis de son avis, méfiance !

D’autre part que la Gauche est capable de se suicider dans la joie et la bonne humeur, en cela il fait probablement allusion à l’état du PS, à son absence de projet et à ses primaires « piège à con » !...la dessus, je suis aussi de son avis… même s’il ne faut pas désespérer Billancourt, tout espoir n’est pas perdu.

Les primaires sont clairement un handicap pour le PS qui n’avait pas besoin de cela pour donner l’image d’un parti sans leader et sans ligne idéologique claire. Mon avis, déjà exprimé sur ce point, est que, quitte à organiser des primaires, il fallait le faire il y a 2 ans pour élire le (la) Secrétaire général(e) qui aurait été également le (la) candidat(e) naturel (le) à la présidentielle

Cela aurait eu le mérite de lui donner une autorité incontestable et de lui permettre d’imposer une ligne directrice au PS.

Au pire, puisqu’il est trop tard pour les remettre en cause, il aurait fallu les avancer sensiblement afin de réduire au maximum cette période pour le moins bordélique ou les multiples candidats annoncés ou non, ont 9 mois pour s’exprimer quand ils veulent, ou ils veulent et pour dire ce qu’ils veulent !.... 9 mois durant lesquels le PS donnera l’impression d’une grosse et bordélique cacophonie, qui le rendra totalement inaudible.

Evidemment, il faut admettre qu’il y a une grosse contrainte pour fixer ce calendrier, qui tient en 3 lettres DSK !

Le fait qu’il doive choisir entre son poste au FMI et une candidature à la Présidentielle, l’empêche de s’annoncer trop tôt….merci Sarko !

Mais tant pis, il fallait trancher dans le vif, quitte à annoncer un ticket Aubry-DSK. DSK présenté d’entrée par Aubry comme son premier ministre, cela ne l’aurait pas engagé et lui aurait permis de rester maitre de son calendrier !

Bon, mais ce qui est fait est fait, il ne reste plus au PS qu’à choisir le bon candidat et ensuite à assurer un max, c'est-à-dire à mettre tout le monde sur la même ligne et à afficher de manière crédible une cohésion sans faille, sinon je crains que DCB n’ait raison !

En fait, contrairement à ce que peut laisser croire le titre de ce billet, plagiat éhonté de celui du Faucon, si DCB refuse de parier, ce n’est pas qu’il n’a pas d’avis, c’est qu’il en à trop !....un avis négatif sur Sarko et un avis négatif sur la Gauche !

L’intérêt pour lui, c’est que quel que soit le résultat, il aura au moins à moitié raison ...c’est au PS de faire en sorte que ce soit la bonne moitié !