Au milieu de toute cette agitation, il y en à un qui était resté jusque là plutôt discret ou du moins que l’on n’avait pas encore vraiment entendu critiquer ses petits camarades, c’est François !

Eh bien voilà qui est fait !...et habillés pour l’hiver les petits camarades !

Lui il a décidé de rattraper son retard en faisant un beau tir groupé !

La description que fait François de ce qui est pour lui le candidat idéal, fait passer tous les autres prétendants pour de joyeux agités du bonnet : « un candidat normal. Pas banal, mais grave, stable et rassembleur »…tout à fait lui et pas du tout les autres !

François le sage, qui en rajoutant : « On n'est pas élu sur la radicalité. On peut avoir des voix sur la radicalité », mais « on n'a pas la responsabilité du pays » tacle gentiment mais fermement tous ceux qui font dans la surenchère gauchisante : Ségolène avec son interdiction des licenciements pour les entreprises qui réalisent des bénéfices, Arnaud et sa mise sous tutelle des banques ou Benoit qui considère que la présidentielle se gagnera à gauche toute !

Bon vous me direz que tout cela n’est pas nouveau, et qu’au PS on est habitué à ce que ça aille dans tous les sens, mais avec ces primaires c’est encore pire que d’habitude, c’est qu’ils nous feraient presque rigoler tous ces gens… Et comme dirait le Faucon, c'est bien de rigoler...