Une fois n’est pas coutume, on expérimente avant de se lancer à fond dans quelque chose dont on ne maitrise pas les effets.

Ce qui est amusant dans ces paradoxaux résultats c’est l’explication que certains y apportent.

En résumé, on nous dit que les employeurs qui reçoivent un CV avec un nom à consonance étrangère ou un candidat habitant une banlieue pourrie « défavorisée » bénéficieraient, en quelque sorte, d’une certaine indulgence grâce à laquelle le recruteur passerait rapidement sur les fotes d’ortograf, le manque d’expérience ou des périodes d’inactivité inexpliquées.

En rendant anonyme le CV, on aurait empêché cette discrimination positive de se mettre en œuvre !

Je ne sais pas si cette explication est la bonne mais, en tout état de cause, il semble bien qu’on se trouve là, encore une fois, avec une fausse bonne idée à laquelle il était pourtant très politiquement correct d’adhérer sans réserve !

Or, il se trouve que cette fausse bonne idée se trouve en 25ème position dans les 30 propositions qui composent le projet 2012 du Parti Socialistes…espérons qu’elles ne sont pas toutes du même acabit leurs propositions, des fausses bonnes idées .... parce que sinon, ils auraient peut être mieux fait de les publier anonymement leurs propositions au PS !