Dans cette hypothèse, je frémis à la pensée de ce qu’elle a subit et à ce qu’elle va subir !

Lorsque j’entends ou plus précisément lorsque je lis les propos des avocats de DSK et lorsqu’on connait les pratiques outre Atlantique, je me dis qu’à l’inacceptable, ils vont rajouter l’ignominie !

Ils vont fouiller sans ménagement dans son passé et l’étaler sans pudeur sur la place publique, mettre en doute sans aucune délicatesse sa parole, sa moralité, son honnêteté, sa probité, contester les conditions d’obtention de son statut de réfugiée politique et exercer toutes sortes de pressions morales pour qu’elle se dédise.

Après le traumatisme du viol, cette femme seule, déracinée et parlant très mal anglais, subira le viol de son intimité de la part des avocats et des détectives payés par DSK et, au-delà, des medias du monde entier !
Difficile de penser qu'elle en sortira indemne !

Il faut ajouter à tout cela le regard des autres et surtout de sa communauté qui la considère dorénavant comme salie par ce viol, ce qui la condamne à rester célibataire !

Certes, on ne peut pas reprocher à DSK de se défendre, mais en choisissant de plaider "non coupable" il sait que ça revient à infliger une double peine à sa victime, si victime il y a bien entendu.

Ce qui est tragique dans cette histoire, c’est qu’il n’y a pas de juste milieu. Soit il n’y a pas eu viol et cette femme est une affabulatrice de haut vol (ce que personnellement je ne crois pas) et dans ce cas, DSK est quasiment un martyr, soit elle est réellement victime d’une terrible agression de la part de DSK et dans ce cas, c’est un salopard qui aura ajouté la bassesse à l’ignominie !