Malgré tout, il me semble que la moindre des choses, pour un blogueur commentateur de l’actualité politique, c’est de participer au mouvement de solidarité vis-à-vis d’une autre bloggeuse emprisonnée pour avoir fait ce que nous faisons quotidiennement ou presque, pour avoir critiqué ses propres dirigeants.

Comme l’Hérétique, je n’en connais pas assez pour juger de la pensée politique de Razan Ghazzawi, mais après tout, cela importe peu, ce qui importe avant tout c’est de dire clairement que personne ne doit être emprisonné pour délit d’opinion et que la liberté d’expression ne doit pas pouvoir être piétinée en silence.

Soutenir Razan Ghazzawi, c’est montrer que nous avons conscience que la liberté d’expression, qui est pour nous une évidence, n’est pas, et loin de là, une évidence pour tous.
Soutenir Razan Ghazzawi, c’est montrer que nous avons conscience que certains risquent leur liberté sinon leur vie, à écrire ce que nous écrivons.
Soutenir Razan Ghazzawi, c’est montrer que nous avons conscience du courage de tous ces gens qui s’expriment à visage découvert malgré les risques qu’ils encourent.

C’est pourquoi, je me joints à mes petits collègues pour affirmer mon soutien à Razan Ghazzawi et sinon demander sa libération ce qui n'a malheureusement pas trop de sens, du moins la souhaiter au plus vite.

J'appelle mes petits collègues à en faire autant, s'ils le veulent bien. Si on on veut espérer un petit effet, il faut du monde.