D’autant que le bougre n’en n’était pas à son coup d’essai puisque j’imagine que lorsqu’il a entamé sa relation avec Valérie se fut déjà à l’insu de Ségolène.

Je vois deux réponses possibles à cette incompréhensible légèreté:

La première c’est qu’il est inconscient ce qui, à ce niveau là, friserait la bêtise ce qui ne serait franchement rassurant de la part de quelqu’un qui gouverne la France. La seconde, c’est qu’il savait qu’un jour ou l’autre l’existence de la seconde femme de France serait dévoilée, mais qu’il a préféré que ce soit Closer qui l’apprenne à Valérie plutôt qu’avoir à lui dire lui-même.

De ce que l’on sait du caractère du bonhomme et de celui de sa probablement futur ex compagne, la seconde option me semble la plus probable. D’autant plus qu’elle correspond également assez bien à un trait de caractère qui lui est généralement prêté qui consiste à éviter au maximum le conflit quitte à rester dans une certaine ambigüité.

Pour autant, quelque chose me dit qu’il aurait préféré que cela ce susse le plus tard possible.

Ma deuxième réflexion concerne les conséquences de cette histoire, pour lui et surtout pour nous. L’impact sur son image importe peu, même s’il bénéficie certainement d’une certaine indulgence surtout auprès de la gente masculine, il n’en sortira pas forcément grandi. Il y a manifestement eu tromperie et même si la pauvre Valérie n’est pas spécialement appréciée, la chose peut déplaire.

Évidemment, la fonction présidentielle n’interdit aucunement d’avoir une vie privée, mais pour un homme qui déclarait publiquement ne pas prendre de vacances pour se consacrer entièrement à sa tache, savoir qu’en fait il cherchait surtout à se consacrer à sa belle, peut décevoir.

Cela dit, le véritable problème, c’est que cette révélation, intervient à un bien mauvais moment.

Pendant 1an et demi, on a reproché à Hollande de faire dans la demi-mesure, et surtout de ne pas assumer pleinement, au moins dans les actes, sa position sociale-libérale. Et voilà que dans son discours de vœux, il laisse entrevoir un changement assez radical en affirmant clairement que les charges des entreprises, les impôts et les dépenses publiques sont trop élevées et qu’il souhaite remédier à tout cela au plus vite (c’est très résumé).

Enfin, serait-on tenté de dire !

Et alors que sa conférence de presse allait être l’occasion de préciser tout cela, de confirmer que l’on a bien compris ses intentions, et de s’assurer qu’il va les mettre en œuvre, voilà qu’interviennent Closer et les photos d’un petit gros sous un casque et sur un scooter.

Cette intervention, qui devait marquer ce que l’on espère être un tournant important dans sa politique va se trouver immanquablement polluée par les questions sur sa vie privée, sur l’avenir de l’actuelle première dame et sur le positionnement de la seconde. Pire encore, François Hollande aura beau prendre sa pose la plus solennelle, il sera difficile de le regarder sans arrière pensée, sans l’imaginer sur son scooter ou regardant à droite et à gauche avant de s’engouffrer sous le porche du 20 rue du cirque (ça ne s’invente pas). Et je n’évoque même pas d’autres types de pensées plus triviales qui pourraient traverser l’esprit des téléspectateurs plus imaginatifs.

En bref, cette affaire risque fort de lui gâcher son petit effet et de détourner l’attention du reste de son message, de ce qui est, bien évidemment, le plus important. Pire encore, elle risque de le détourner de ce à quoi il devrait se consacrer pleinement, la politique de redressement de la France. Donc un seul conseil à toi François, je sais que les temps sont durs, mais après tout c'est bien de ta faute si t'es dans la mouise, mais s'il te plait au lieu d'aller jouer les jolis coeurs, concentre toi plutôt sur ta tâche, tu as encore 3 ans à faire.