Copé et son Bygmalion, les enregistrements de Buisson, ou le feuilleton judicaire de Sarkozy ouvraient un boulevard à la Gauche, mais c'était sans compter sans l'incroyable talent de ce Gouvernement à tendre le gourdin pour se faire tabasser.

Il n'y avait pourtant rien de scandaleux ni d'anormal que les ministres de l'Intérieur et de la Justice soient tenus au courant qu'il y a enquête et écoutes d'un homme politique, ancien Président de la république de surcroît. Cela ne signifiait évidemment aucunement qu'ils en aient été les initiateurs ni même qu'ils aient été mis au courant du contenu des écoutes. Mais non, il a fallut que de manière incompréhensibles, les deux cadors de la communication débile nient l'évidence.

Résultat, ils récupèrent le vilain mistigri et les gros titres des médias ne parlent que du mensonge de Taubira.

C’est proprement ahurissant comment avec une stratégie de défense cousue de fil blanc voire grossière de victimisation, la Droite a réussi à détourner l’attention des « affaires » qui s’abattaient sur elle comme la vérole sur le bas clergé.

Alors là, je dis bravo les artistes !

Résultat, alors que des choix politiques forts doivent être faits pour la France et à la veille des élections municipales, on nous offre le pitoyable spectacle des Rapetous contre les lapins crétins.

Spectacle qui fait d’autant plus l’actualité qu’autour c’est le vide sidéral.

Le PS est aux abonnés absents, à tel point que personne ne s’est encore aperçu qu’Harlem Désir était sur le vol MH 370 de Malaysia Airlines.

Le Centre et son Alternative n’étaient pas dans l’avion mais, comme lui, ils sont complètement sortis des radars, Mélenchon éructe encore de temps en temps dans l’indifférence générale, quand aux Verts tout le monde s’en fout. Il ne reste que le Front National qui tisse sa toile tout en discrétion trop content que personne ne vienne regarder de trop près les inepties populistes dont est truffé son programme.

Déprimant et désespérant tout cela mais que ça ne nous empêche pas d’aller voter pour nos maires et conseillers municipaux pour beaucoup bien plus méritants que les tristes guignols qui font l’actualité. Et surtout, considérons les projets locaux pour faire notre choix, ne nous trompons pas d’élection.