Nous devrions être reconnaissants à tous ces gens de nous avoir ouvert les yeux, aveugles que nous étions devant notre odieux comportement face aux personnes « d’origine étrangère » même si cette origine est quelques fois lointaine.

Après les employeurs notoirement racistes puisqu’ils n’embauchent pas assez de personnes « d’origine étrangère ».

Après les flics nécessairement racistes puisqu’ils contrôlent « au faciès » en priorité les personnes « d’origine étrangère ».

Après les français qui n’aiment pas l’Islam, évidemment racistes puisqu’ils n’aiment pas la religion pratiquée en grosse majorité par des personnes « d’origine étrangère ».

Après les électeurs du Front National d’évidence racistes parce qu’ils votent Front National.

Après les propriétaires bailleurs racistes, puisqu’ils ne louent pas assez aux personnes « d’origine étrangère ».

Voilà maintenant que l’on découvre que les instances du foot sont racistes parce qu’elles ne sélectionnent pas de joueurs d’origine maghrébine en équipe nationale !

Aie, aie, aie !...notre cas s’aggrave pour peu que ce soit encore possible !

Je ne sais pas vous, mais ces accusations de racisme, et même si le raciste c’est toujours l’autre, elles commencent sérieusement à me courir sur le haricot !

Pourtant les accusations de Cantonna sont tellement grotesques qu’on n’aurait jamais dû leur attribuer une once d’attention. Le personnage est pourtant connu, une espèce d’hurluberlu qui se prend pour un philosophe génial alors qu’il n’est qu’un caractériel psychorigide, illuminé et légèrement habité. Excellent footballeur mais piètre penseur. Malgré tout, son coté pour le moins atypique dans un milieu du football qui nous a plus habitué aux bourrins analphabètes qu’aux poètes acteurs, lui a toujours fait bénéficier d’un capital sympathie et d’une admiration plus complaisante que sincère. Pour autant, disons le tout crument, on ne comprend pas grand-chose à ce qu’il raconte et pire encore, on ne se donne pas trop la peine d’essayer de comprendre car on s’en fout un peu.

Quand à Benzema, il ne viendrait à l’idée de personne de le qualifier d’intellectuel, ce n’est d’ailleurs pas ce qu’on lui demande et il a au moins le mérite de ne pas le prétendre. Autant le joueur peut être exceptionnel, autant l’homme apparait sans gros intérêt.

Mais bon, ça doit être mon côté raciste qui fait que je ne suis pas fan du personnage.

Au-delà de ça, ses propos dans cette histoire, démontre au moins qu’il a du mal à assumer ses conneries. S’engouffrant dans la brèche fort aimablement ouverte par Cantonna, il utilise l’habituelle stratégie de victimisation de tous ceux qui sont publiquement pris en défaut. Les politiques défaillants invoquent immanquablement le complot politique, pour Benzema c’est le racisme.

Le pire dans cette histoire, ce n’est pas l’inanité voire l’impudeur de cette défense mais surtout le très bel écho qu’elle a rencontré auprès de ses fans et surtout auprès de tous ceux, déjà évoqués plus haut, qui voient des racistes partout.

C’est comme cela que l’on entend et lit que, oui, que peut-être que Benzema n’est pas irréprochable, mais qu’il n’a pas tout à fait tort, que la France est raciste !

Ou comment cautionner le comportement inacceptable de Benzema et inciter à un repli communautariste ravageur pour notre société, sous prétexte de combattre le « racisme » !

Mais le plus intéressant c’est ce que cela révèle, ou du moins confirme. Tout jugement, toute critique, toute sanction vis-à-vis d’une personne d’origine étrangère, de son comportement voire sa pratique de la religion est susceptible de passer pour la manifestation d’un sentiment raciste avec la chape de plomb morale et juridique que cela suppose.

Il est interdit de considérer que le comportement de Benzema ne lui permet pas de représenter la France, comme il est interdit de considérer qu’une certaine pratique de la religion est intolérable dans un Etat laïque, ou que certains traits culturels d’une population sont contestables au regard de ses propres valeurs. Non, interdit tout cela, et c’est normal puisque c’est du racisme et que le racisme ce n'est rien de moins que le « rejet et de haine de l'autre » ! Alors fermez là espèce d'odieux personnage !