Il faut embastiller les fichés S ! mais qu’est-ce que cela veut dire ?

Outre le fait que l’on dérogerait aux règles les plus élémentaires de l’état de droit, une fois emprisonnée qu’est-ce que l’on fait ? On les jugent ? Sur quelles bases ? On les gardent en prison à perpétuité ? On les relâchent après 2 ans, 5 ans, 10 ans, 15 ans, 20 ans de tôle ? … ils en ressortiront encore plus dangereux qu’ils n’y sont rentrés !

On les met ou ? Au milieu des autres détenus ? On les parquent dans des centres de détention dédiés, construits exprès pour l’occasion ?

On expulse les étrangers qui donnent des signes de radicalité, proclament-ils ! Outre le fait que c’est déjà en partie fait, rappelons quand même que Radouane Radkim était français, comme la plupart des terroristes qui ont frappé en France (90% des terroristes étaient français même si une part d’entre eux avait la double nationalité).

Merah était français, les frères Kouachi étaient français, Coulibaly était français, l’assassin des policiers à Magnanville était français, ceux du prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray étaient français !

Et les quelques étrangers comme le tunisien de l’attentat de Nice n’étaient pas considérés comme dangereux et n’auraient pas été expulsés sauf à virer de France de manière arbitraire tous ce qui est étranger basané et qui porte une barbe.

En bref, toutes ces grotesques et inefficaces rodomontades ne relèvent que d’une ignoble récupération politique. On tape sur le Gouvernement et on se lance dans une course à l’échalote avec le Front National en espérant en récupérer quelques électeurs.

Utiliser un drame comme celui-là pour se présenter comme le seul garant de la sécurité de ses concitoyens en faisant croire que Macron et son gouvernement font preuve d’une négligence coupable en matière de lutte antiterrorisme est à la fois malhonnête et indécent.

Alors que ces tragédies devraient être des moments d’unité nationale qui devraient permettre de mobiliser toutes nos forces contre le terrorisme et de montrer à tous ces malades que nous ne céderons pas face à leur barbarie, ce ne sont pour certains que des occasions parmi d’autres pour faire de la démagogie politique. Et tant pis si en attisant ainsi les tensions entre les français, ils entrent à fond dans le jeu des terroristes qui n’attendent que ça !

Faire passer ses ambitions politiques avant le bien de la Nation, n’est pas digne d’un homme politique responsable.

Ces moments de crise ont au moins un mérite, ils permettent de distinguer facilement les véritables hommes d’Etat au sein de la classe politique, et clairement, les Wauquiez, Ciotti et autres Pelletier n’en font pas partie.