Humeurs de vaches

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Agences de notation

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 14 janvier 2012

Triple A contre triple buses

FélicieLa France a perdu son triple A, c'était attendu, c'était presque espéré par l'opposition considérant qu'il fallait mieux que cela arrive avant l'élection qu'après, de toute façon c'est mérité !
Malgré tout, l'annonce a provoqué un vif émoi dans la France entière.

Les médias tournent en boucle sur le sujet, chacun y allant de son commentaire, et chacun exhibant son expert chargé de nous expliquer qu'elles en sont les conséquences. De ce point de vue, les avis sont variés: Les plus optimistes, nous disent que c'est plutôt une bonne nouvelle que la France n'ait pas été dégradée de 2 crans, les un peu moins optimistes , que ce n'est pas si grave que ça puisque c'était attendu et que les taux auxquels emprunte la France sont déjà des taux de AA+, les réalistes, que l'avertissement n'est pas sans frais et qu’il doit être entendu avant que ça ne se gâte réellement, et les pessimistes, que c'est le début de la fin, que nous allons entrer dans une spirale infernale d'accroissement continu de notre endettement alimenté par la hausse du cout de la dette sans croissance pour la compenser.

Lire la suite...

lundi 15 août 2011

Mélenchon dresseur d’agences de notation !

Tic et Tac« Il faut résister, il ne faut pas capituler devant les marchés financiers (...) et en même temps frapper ceux qui nous frappent. C'est quand même énorme, nous sommes dans la main d'agences de notation! Mais qui sont ces gens ? »… demande Mélenchon avec sa verve et sa véhémence habituelle !

« Le président de la République française, qui n'est pas un petit pays, qui est la deuxième économie du continent, a les moyens de taper du poing sur la table et de dire: maintenant ça suffit. Les agences de notation, à la niche !» …proclame-t-il avec une perfide grandiloquence !

Mélenchon dresseur d’agences de notation !

Lire la suite...

mardi 11 mai 2010

La dettodépendance

Aristide





L’Europe «est déterminée à ne pas se laisser impressionner » par une « spéculation aussi immorale qu’absurde», nous dit François Baroin !!!

Et encore, ces propos dans la bouche de Baroin sont soft par rapport à ceux qui sont prêts à mettre les marchés, les spéculateurs et les agences de notation, dans un même sac, bouclé à triple nœud, lesté de pierres et à les balancer par-dessus bord.

Il va sans dire que cette présentation des évènements est à la fois simpliste et en grande partie erronée, il va sans dire, mais compte tenu des discours que l’on entend un peu partout sur le sujet, il ne parait pas inutile de le dire quand même !

Lire la suite...