Olivia J’ai eu un peu de mal à me réveiller ce matin !
Figurez vous que, généralement, lorsque mon radio réveil se met en route pour m’avertir qu’il est temps de quitter mon lit douillet pour une rude journée de labeur (si, si), pendant une période de durée variable, je reste à moitié éveillé ou plutôt à moitié endormi à écouter vaguement les informations diffusées par une radio nationale. Pendant cette période, du fait de mon état, il m’est parfois difficile de distinguer ce qui relève d’une rêvasserie de fin de nuit de la, souvent triste, réalité relatée par la dite radio.

Ce matin, cette tâche de séparation entre le rêve et la réalité s’est révélée particulièrement ardue, au point que je n’ai pas réalisé avant un bon ¼ d’heure que j’étais réveillé et que ce que mon cerveau enregistrait tant bien que mal émanait directement de mon petit poste radiophonique.