Humeurs de vaches

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 24 novembre 2009

Avec Xavier Bertrand on rit jaune

Lucette



Hum, oui je sais, le titre est limite limite mais c’était plus fort que moi !

J’ai toujours considéré Xavier Bertrand comme extrêmement doué pour nous démontrer, d’un ton toujours très égal, affable, voire débonnaire...tout et son contraire. Généralement son air patelin de Raminagrobis est extrêmement efficace pour nous vendre un âne dans un sac, c’est pourquoi, le voir Dimanche midi, en difficulté devant Anne-Sophie Lapix (sur Canal), fut pour moi une véritable surprise.

Comme chacun le sait maintenant, malgré la très grande discrétion qui a entouré ce voyage, Xavier Bertrand s’est rendu en Chine le 22 octobre afin d’y signer un « mémorandum » entre l’UMP et le Parti Communiste Chinois. Précision importante, cet accord contient notamment une clause « de non ingérence dans les affaires intérieures de la Chine » !

Lire la suite...

mercredi 6 août 2008

Les phrases de l'été

Simone 2

La phrase la plus présomptueuse de l'été:

"Ce n'est pas à la Chine de fixer mon agenda, ni de dicter mes rendez-vous" - Nicolas Sarkozy le 10 juillet 2008

La phrase la plus faux-cul de l'été:

"Le président de la République comprend les raisons qui conduisent le dalaï lama, compte tenu des circonstances présentes, à ne pas solliciter un entretien durant son séjour au mois d'août en France" - Nicolas Sarkozy le 5 aout 2008

Lire la suite...

samedi 12 juillet 2008

Bachar, Mouammar, Hu et autres Zine-el Abidine...les copains du petit Nicolas

Geraldine

La présence de Bachar al-Assad sur les Champs-Elysées le 14 juillet pose, encore une fois, la question récurrente de l’attitude que doivent avoir les démocraties vis-à-vis des pays qui piétinent ne respectent pas les droits de l’homme.

Fallait-il inviter, à une cérémonie ô combien symbolique, un personnage qui soutient le terrorisme, qui fait assassiner des responsables politiques de pays annexes mais non annexés (le Liban) et qui tient son pays d’une main de fer.

Encore une fois, après Kadhafi, la Chine, Ben Ali et maintenant Bachar al-Assad la question est toujours la même. Quelle est la bonne démarche par rapport aux pays qui portent atteinte aux droits de l’homme de manière trop flagrante ?

Lire la suite...