QuasimodoDepuis le début du quinquennat de François Hollande, EELV joue un jeu pour le moins trouble et ambigüe. Malgré la présence de deux représentants au gouvernement, malgré le cadeau princier de 18 députés que leur a fait le PS aux dernières législatives, sans commune mesure avec le score de sa représentante à la Présidentielle, EELV se comporte comme un parti d’opposition ou presque.

Le problème n’est pas que les Verts fassent pression sur le Gouvernement sur les sujets d’écologie qu’ils portent depuis longtemps et qui devraient constituer le cœur de leur action, le problème c’est que cette contestation se manifeste sur des sujets importants et politiquement essentiels.