Humeurs de vaches

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 9 mai 2014

Voter FN ce n'est pas un vote de contestation, c'est un vote de destruction !

AdamoLes prochaines élections européennes s’annoncent catastrophiques. Catastrophiques pour la France et par ricochet pour l’Europe.

C’est bien simple, parmi les trois premiers partis donnés en tête et qui vont donc fournir l’essentiel des futurs députés européens, le seul qui a une idée claire, nette et précise de ce qu’il veut pour l’Europe c’est le FN. Et ce qu’il veut, c’est justement le moins possible d’Europe sinon pas du tout. Et ceux qui pensent que le propos est exagéré n’ont qu’à réécouter les propos de Le Pen père sur Europe 1
Il y dit clairement qu’une fois élu au parlement européen (il est tête de liste, il le sera) il n’y mettra pas les pieds. Ou du moins qu’il y assurera une présence minimum histoire de toucher son indemnité à plein (ça c’est moi qui le rajoute).

Lire la suite...

mardi 21 mai 2013

Hollande et l’Europe, peut mieux faire !

MirzaLa conférence de presse de François Hollande a été accueillie plutôt positivement. Pour deux raisons essentielles me semble t-il. D’une part, parce qu’il y a implicitement affirmé, tout en le niant, ses convictions sociales démocrates ou plutôt sociales libérales (au sens ou on l’entend en France évidemment), et d’autre part parce qu’il a, enfin, osé parler d’avancées vers une Europe plus intégrée.

Pour autant, et même si ce deuxième point constitue une réelle satisfaction pour tous ceux qui sont convaincus que l’avenir de l’Europe et donc de la France passe avant tout par plus d’intégration et un véritable fédéralisme, son engagement apparait bien trop timide pour être complètement rassurant.

Lire la suite...

lundi 18 février 2013

Charité bien ordonnée ...

MoniqueJ'ai déjà écris à peu près la même chose l'année dernière sur ce même sujet, mais comme celui-ci reviens sur le devant de la scène et comme il m'exaspère sérieusement d'entendre toujours les mêmes indignations simplistes diffusées par tout ce que la France comprend de bonnes âmes, je reprends en le réactualisant légèrement mon précédent billet.

Le danger qui menace certaines des plus fameuses associations caritatives: Restos du Coeur, Secours Populaire... est récemment revenu sur le tapis. A en croire ce qu'on nous dit, l'Europe aurait brutalement décidé de couper l'aide alimentaire accordée à ces associations remettant ainsi en question le sort de millions de repas distribués chaque hiver aux plus démunis de nos compatriotes !

Des députés nationaux et européens ont publié une tribune pour appeler à défendre « Le formidable travail des bénévoles et des militants, qui oeuvrent pour la survie et la dignité de personnes en situation de précarité ».

Bien évidemment, la première réaction de tout homme de coeur, et gageons qu'elle fut partagée par un grand nombre de français, fut de se révolter contre ce qui parait être une infamie européenne. Pour ceux pour lesquels l'Europe n'est de toute façon qu'un monstre froid ultralibéral prêt à distribuer des milliards à ses banques tout en laissant ses pauvres le ventre vide, ça n'a été qu'une confirmation et une occasion supplémentaire de crier haro sur le baudet européen. Pour les autres, dont je fais partie, ce fut une surprise teintée de déception.

Lire la suite...

mercredi 30 janvier 2013

L'Europe ou le chaos

ValentineRécemment Le Monde.fr a publié, sous le titre hélas fort révélateur : « Les crispations alarmantes de la société française », les résultats d'une enquête d'Ipsos, intitulée « France 2013 : les nouvelles fractures ». Cette enquête, déjà assez largement commentée, est à la fois édifiante et inquiétante.

Edifiante car elle nous en apprend beaucoup sur l'état de notre société. Inquiétante par ce qu'elle nous apprend justement.

Lire la suite...

samedi 14 janvier 2012

Triple A contre triple buses

FélicieLa France a perdu son triple A, c'était attendu, c'était presque espéré par l'opposition considérant qu'il fallait mieux que cela arrive avant l'élection qu'après, de toute façon c'est mérité !
Malgré tout, l'annonce a provoqué un vif émoi dans la France entière.

Les médias tournent en boucle sur le sujet, chacun y allant de son commentaire, et chacun exhibant son expert chargé de nous expliquer qu'elles en sont les conséquences. De ce point de vue, les avis sont variés: Les plus optimistes, nous disent que c'est plutôt une bonne nouvelle que la France n'ait pas été dégradée de 2 crans, les un peu moins optimistes , que ce n'est pas si grave que ça puisque c'était attendu et que les taux auxquels emprunte la France sont déjà des taux de AA+, les réalistes, que l'avertissement n'est pas sans frais et qu’il doit être entendu avant que ça ne se gâte réellement, et les pessimistes, que c'est le début de la fin, que nous allons entrer dans une spirale infernale d'accroissement continu de notre endettement alimenté par la hausse du cout de la dette sans croissance pour la compenser.

Lire la suite...

jeudi 1 décembre 2011

Sus aux teutons !

AgatheC’est assez rare pour être souligné, il y a un sujet sur lequel tous les socialistes sont d’accord…si, si… l’idée en question c’est qu’il n’est pas question de céder au diktat de l’Allemagne et de sa « politique à la Bismarck ». Pas question de remettre en cause un pouce de la souveraineté de la France et ceux qui y songeraient …suivez mon regard…..ne seraient que des munichois (c’est pas dit comme ça mais c’est l’esprit)!

Lire la suite...

mercredi 26 octobre 2011

Le fédéralisme aurait évité à Berlusconi de se faire tancer !

Les canaillesPas contents les italiens de la manière dont Nicolas Sarkozy a traité leur Président du conseil, il a osé, accompagné d’une Merkel qui n’en pensait pas moins, demander sinon exiger de Berlusconi qu’il agisse enfin pour redresser les finances de son pays !!!

Certes, cette convocation de Berlusconi sommé d’appliquer sans délai les préconisations du couple Sarko-Merkel a peut-être été un brin brutale, mais il faut dire que la pression monte, l’Euro et l’Europe sont en danger et on peut comprendre que ceux qui se démènent pour trouver des solutions soient un tantinet exaspérés par ce qu’ils considèrent comme une attitude irresponsable de la part d’un élément majeur de la communauté.

Car ou est le vrai risque ? il n’est pas sur la Grèce dont l’endettement même si il est énorme par rapport au PIB du pays n’est que de 330 milliards et dont le risque de défaillance est maintenant très largement anticipé, non, il est sur les gros de la zone euro, sur l’Espagne et surtout sur l’Italie !

Lire la suite...

vendredi 20 novembre 2009

Ca y est, l’Europe a ses standardistes !

Berthe



Puisque le Traité de Lisbonne a, enfin, été ratifié par la totalité des pays de l’Union Européenne, la question qui est arrivée ensuite fort logiquement est : « qui sera le premier président nouvelle formule du Conseil européen des chefs d’État ? » …et accessoirement qui sera son « ministre des affaires étrangères », qui en effet ?

Cette question était importante car les personne désignées seront les premières à endosser des habits neufs et à les faire à leur taille !..Une taille de petit rachitique terne et effacé ou celle d’une personnalité pointure 47 capable de représenter dignement l’Europe des 27 et de donner un véritable élan à la construction européenne ?

Lire la suite...

lundi 4 mai 2009

Pauvre Europe elle n'a pas mérité ça !

Carla

Pour un européen convaincu comme je le suis, il y a de nombreuses raisons d’être consterné face à la situation de l’Europe à 1 mois des élections.

Si on fait un constat rapide sur l’état de l’Europe et uniquement à l’aulne des évènements les plus récents, que constate-t-on :

  • Face à la crise économique et financière, aucune politique économique commune n’a été décidée.
  • Il n'y a pas eu de position commune par rapport à Durban II, présence ou boycott !
  • Il n'y a pas eu non plus de réaction commune affirmant clairement et fermement les valeurs des démocraties européennes face au discours haineux d’Ahmadinejad !
  • Il n'y a pas de consensus sur la candidature de la Turquie !


Et ces quelques points d'actualité, ne constituent qu’un échantillon réduit mais représentatif de la vacuité de l’Europe politique, on pourrait en trouver des dizaines d'autres plus ou moins célèbres comme la guerre en Irak par exemple.

Lire la suite...

mercredi 11 juin 2008

Europe : vox populi versus vox elitus

Rambo20



Ah si l’Europe pouvait provoquer autant d’enthousiasme que l’Euro ….pas la monnaie, le foot bien entendu !

Demain les Irlandais vont avoir à se prononcer pour ou contre la traité de Lisbonne appelé également traité simplifié.
A propos de ce Traité, j’avais déjà regretté que pour satisfaire les anti-européens de toutes nationalités et de toutes tendances politiques, on l’ait dépouillé de ses symboles, de tout ce qui pouvait laisser espérer qu’un jour, l’Europe ait enfin un sens politique. Néanmoins, ce petit traité a le mérite d’exister et puisqu’on a mis la charrue avant les bœufs en élargissant l’Europe avant de lui donner une structure de gouvernance efficace, il parait même indispensable.

Malgré tout, demain, le seul pays à se prononcer par voie référendaire, pour cause d’obligation constitutionnelle, va nous dire si ce mini traité verra le jour ou non !

Lire la suite...

mercredi 25 juillet 2007

Le bouc (émissaire) et l'anchois

Raoul_blog.jpg L'affaire des anchois du Golfe de Gacogne est particulièrement significative à la fois d’un état d’esprit et d’une manière, pour les grands médias français, de traiter l’information.

Un état d’esprit d’abord parce que, encore une fois, l’irréductible gaulois, seul contre tous, a tenté de faire passer ses propres intérêts à court terme (ou du moins ceux de quelques uns) au détriment d’un intérêt beaucoup plus général.

Lire la suite...

dimanche 25 mars 2007

Le malTraité de Rome !

Fabienne

L’Union Européenne fête le 50ème anniversaire du Traité de Rome, acte fondateur de l’Union ….euh …non, je recommence !
L’Union Européenne ou du moins ses représentants, célèbrent le 50ème anniversaire du Traité de Rome !

Lire la suite...