Brice 3



C’est plus fort que lui, Nicolas Sarkozy ne peut pas s’empêcher de fanfaronner lorsqu’il considère qu’il a gagné !

Cette fois-ci, c’est la nomination de Michel Barnier au poste de commissaire européen au Marché intérieur qui lui permet de se gargariser tout haut de son succès face aux Anglais qu’il qualifie de « grands perdants de l'affaire » !

Même si la nomination d'un français, à un portefeuille d'autant plus stratégique qu'il n’a pas été dépouillé de ses prérogatives en matière de services financiers, est effectivement une victoire pour lui, il est à la fois stupide et contreproductif de narguer les anglais en chantant « on vous a niqué, on vous a niqué » !