Estelle 2Il est de bon ton d’y aller de son petit soutien aux protestations des « los indignados » espagnols qui ont toutes les caractéristiques voulu pour attirer la sympathie des foules : pacifiques, bon enfants, des protestations contre la classe politique évidemment corrompue et incapable et surtout un mouvement qui rappelle la révolte des pays arabes, référence en matière de soulèvement populaire, s’il en est !

Il est de bon ton, comme il est de bon ton d’acheter, de lire et de vanter les mérites du petit opuscule de Hessel qui fait un tabac dans le monde entier.

S’indigner, c’est dans tous les cas exprimer une protestation, un refus, une colère devant une situation considérée, souvent à raison, comme inacceptable !

En cela, parce qu’elle constitue une manière de dire à voix haute ce que l’on a sur le cœur, l’indignation est salutaire sinon indispensable.

Pour autant, toutes les indignations ne se valent pas, et les indignés n’ont pas tous les mêmes mérites.