Humeurs de vaches

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 21 janvier 2015

Lorsque la notion de blasphème n’aura plus de sens !

Ernest N&BEntendre François Hollande et tous ces gens, au lendemain des assassinats ignobles, nous dire que ces évènements n’ont rien à voir avec l’Islam est à la fois faux et parfaitement contreproductif. Qui pourrait en douter alors que tous ces fous affirment haut et fort commettre leurs exactions au nom de leur Dieu.

On comprend bien que le chef de l’Etat n’ait pas souhaité attiser les rancœurs et les braises de l’islamophobie, on comprend bien qu’il fallait surtout éviter l’amalgame entre les cinglés à moitié dégénérés qui tuent au nom d’Allah et la très très grosse majorité des musulmans, mais nier l’évidence n’est pas la bonne manière de faire.

On doit pouvoir dire que l’Islam a un problème sans être accusé d’Islamophobie (terme trop souvent utilisé pour faire avorter toute tentative de critique) ou d’attiser la haine vis-à-vis des musulmans.

Une religion, quelle qu’elle soit, parce qu’elle est fondée sur la foi c'est-à-dire sur des croyances non rationnelles issues du fond des âges et enrobées de rites immuables dont il est interdit de questionner la pertinence, est par essence difficilement compatible avec la libre pensée.

Lire la suite...

jeudi 27 septembre 2012

La démocratie contre l’islamophobie

FrançoiseL’islam a encore fait l’actualité ces derniers jours et on ne peut pas dire que son image en soit sortie grandie dans l’opinion française. L’islam fait peur comme le titre, peut-être un peu excessivement, l’Express.

Même si la notion d’Islamophobie reste à préciser et ce sentiment à quantifier, ce qu’on peut lire à travers les commentaires et les blogs laisse à penser que l’islam est de moins en moins bien perçue par de plus en plus de français.

Paradoxalement, ce sont des « agressions » contre l’Islam qui sont à l'origine de ce regain d’islamophobie en France.

Lire la suite...

mercredi 30 mars 2011

Eclairez nous le chemin de la laïcité !

GratouilletteJe reviens rapidement sur le débat sur la laïcité pour exprimer mon approbation massive à la tribune écrite conjointement par les représentants des différents cultes qui sévissent opèrent en France.

Pourtant, j’avoue qu’en entendant à la radio que les représentants réunis au sein de la « Conférence des Responsables de Culte en France » s’interrogeaient sur la pertinence d’organiser un débat sur la laïcité (manière de dire qu’ils ne jugent pas ce débat opportun), ma première réaction fut de m’exclamer intérieurement : « ils sont bien gentils mais dans cette affaire, ils sont à la fois juges et parties, rien de surprenant à ce qu’ils ne veuillent pas de ce débat !!»

….je ne renie pas cette première réaction, d’autant que cette tribune fait suite à la réaction des organisations musulmanes, qui m’avait passablement exaspérée.

Lire la suite...

dimanche 27 mars 2011

Il serait quand même temps de se renseigner !

Discussion psychédéliqueJ’avoue avoir été un brin enquiquiné avec l’idée d’un débat sur la laïcité.

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, je suis, de manière générale, un fervent partisan du Débat et il n’y a rien de plus désespérant et exaspérant que de voir censurer certains sujets sous prétexte que quelques avis énoncés pourraient heurter la morale républicaine ou les bonnes et susceptibles consciences des associations antiracistes !
Je me répète lourdement, mais si le FN en arrive à faire de tels scores, c’est bien qu’on l’a laissé seul répondre à sa manière aux questions que se posent beaucoup de français…qui ne sont pas nécessairement tous des gros cons !

Lire la suite...

jeudi 3 mars 2011

On tue encore et toujours au nom de l’Islam !

Ernest blog 120x90N’en déplaise aux bonnes âmes, apôtres d’un œcuménisme trans-religions béat, il y a une religion au nom de laquelle on tue dans le monde, il y a une religion au nom de laquelle on condamne les auteurs de soi-disant blasphème à une mort atroce, il y a une religion au nom de laquelle on persécute ceux qui n’adorent pas le bon prophète, il y a une religion au nom de laquelle on convertit de force, il y a une religion au nom de laquelle on assassine, on lapide, on exécute ….et cette religion c’est l’Islam !

Lire la suite...

vendredi 10 septembre 2010

Tous des terroristes ?

Grimaud



Petit billet pour exprimer une pensée qui me trotte depuis longtemps dans la tête.

J’entendais, ce matin, Mohammed Moussaoui président du Conseil Français du Culte Musulman, interrogé sur Europe par Fogiel.

Il regrettait l’amalgame entre islam et terroristes, et notamment l’utilisation du terme islamiste pour qualifier les attentats et autre actes de barbarie commis par des personnes qui selon lui, n’ont rien à voir avec la majorité de musulmans notamment français !

Lire la suite...

mercredi 2 décembre 2009

DCB comme Démocratie Contrainte et Bâillonnée

Joseph 3





Je me permets de remettre brièvement le couvert sur cette histoire de minarets décapités par les Suisses à la suite d’une votation que beaucoup qualifient de malheureuse. Je ne me répèterai pas par rapport à mon précédent billet qui disait en substance, d’une part, que les Suisses font ce qu’ils veulent et que nous n’avons pas de leçons à leur donner, et d’autre part qu’au lieu de nous indigner à coup de beaux discours politiquement très corrects, nous ferions peut-être mieux de nous interroger sur notre propre perception de l’Islam !

Pour autant je suis tombé sur l’entretien qu’à donné Daniel Cohn-Bendit au quotidien Suisse Le Temps et là, malgré le respect que j'ai pour l'individu, j’ai sursauté !

Lire la suite...

lundi 30 novembre 2009

La limite que les Suisses ont posé dans leur acceptation de l’Islam est-elle si éloignée de la notre ?

Mistinguette 2

C’est un doux euphémisme que de dire que ce vote Suisse contre la construction des minarets fait réagir !

Et des réactions il y en a à la fois sur la forme et sur le fond.

Sur la forme, tout d’abord, avec l’apologie faite par certains du concept de referendum populaire, ou plus précisément dans ce cas de l’initiative populaire plus contraignante que le référendum (plus de signatures et la double majorité peuple + cantons) mais qui permet une modification de la constitution. C’est la fameuse votation des Suisses présentée comme le Saint-Graal de la démocratie, comme son expression la plus pure, la plus aboutie, à coté de laquelle la démocratie représentative telle que nous la pratiquons n’est qu’un vague ersatz uniquement destiné à permettre aux puissants et aux riches d’imposer leurs volontés au « petit peuple » !

Lire la suite...