Black et deckerIl n’est pas excessif de dire que l’irascible Mélenchon n’a pas apprécié le dessin de Plantu paru dans l’Express et intitulé « L'ascension des néopopulismes », sur lequel on pouvait voir sur 2 tribunes cotes à cotes, Marine Le Pen et Mélenchon, l’une levant le bras droit et l'index tendu, l’autre le poing serré, chacun à un bout du même discours intitulé "Tous pourris".

Et quand Mélenchon n’apprécie pas, il le dit haut et fort : « Il (Plantu) nie mon identité et mes combats, il contribue à la confusion politique qui, sous prétexte de lutte contre le populisme, prêche le maintien de l'ordre établi » ou encore « Hélas, Jean Plantu ne fait plus réfléchir, il aveugle » en ajoutant « Je n'ai jamais dit 'tous pourris' moi !! »