HelmutLe conseil exécutif de l’Assemblée de Corse propose d’adopter le principe d’un statut d’officialité de la langue corse pour permettre à celle-ci « d’investir la sphère publique » !

Concrètement, si ça se faisait, les actes administratifs et les délibérations des différentes assemblées locales seraient bilingues, certaines matières dans les écoles seraient bilingues et les enfants auraient un enseignement obligatoire de la langue corse de 3 heures par semaine.

Chaud partisan de la décentralisation et d’un pouvoir renforcé des régions, je n’aime pourtant pas du tout cette idée !