Humeurs de vaches

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Présidentielle 2012

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 5 novembre 2013

François Hollande, l’homme qui n’est pas tombé à pic

CarolineLa fronde bretonne coiffée du bonnet rouge est symptomatique de l’état d’esprit qui sévit en France vis-à-vis de l’Exécutif.

La Bretagne va mal ou du moins elle va moins bien qu’avant. Quelques plans sociaux s’annoncent sur des activités qui ont pourtant fait sinon sa richesse du moins sa relative prospérité et la fameuse écotaxe a été la goutte de cidre qui a fait déborder la bolée.

Les manifestations de Quimper ont été l’occasion de vilipender le pouvoir, d’interpeller véhémentement François Hollande qui n’avait pourtant pas besoin de ça pour déprimer.

Pourtant, disons le tout net, dans cette histoire le breton est injuste. François Hollande n’est pas pour grand-chose dans leur situation.

Les plans sociaux sont le résultat d’erreurs qui ne datent certainement pas du 6 mai 2012 et l’écotaxe tant dans son principe que dans ses modalités, a été initiée par Jean-Louis Borloo, sous l’œil bienveillant de Nicolas Sarkozy et dans une belle unanimité parlementaire.

Face à la colère des bretons enbonnetés, François Hollande a pris la seule décision qui vaille, il a suspendu la mise en place de la dite taxe et annoncé une concertation sur son devenir.

Sur cette affaire, je ne vois pas bien ce que l’on peut décemment lui reprocher …et pourtant !

Lire la suite...

samedi 14 avril 2012

Belle synthèse Franz !

BambiPour ceux qui n’auraient pas regardé ce qui devait être un débat entre 10 candidats puis 5, et qui ne fut qu’une succession de mini « Paroles et des actes », je conseille l’excellente synthèse finale de FOG.

Franz Olivier-Giesbert (FOG) et Hélène Jouan (directrice des magazines d'information de France Inter) étaient chargés de commenter le passage des 5 candidats de la soirée.

Ce fut en fait un FOG show.

Lire la suite...

lundi 12 mars 2012

Une bien triste campagne

AristideNous sommes rentrés dans ce que j’appelle une campagne twitter. Une campagne de petites phrases, de slogans, de propositions choc plus destinées à faire du bruit que du bien au pays. La taxation à 75% de Hollande ou celle des grosses entreprises par Sarkozy, en sont les exemples types. Tout est symbole, rien ne traite le fond !

Notre pays est au bord de la faillite et on nous parle de viande Hallal, de taxer les très hauts revenus à 75% et des footballeurs qui vont émigrer en masse, d’une carte vitale biométrique, d’immigration ou de retirer le mot « race » de la constitution…quand ce n’est pas des peoples qui soutiennent un tel ou un tel !

Même la récente proposition de Hollande de rembourser à 100% les IVG, aussi bonne que soit l’intention et aussi contestable que soit la proposition, n’est pas à la hauteur des enjeux.

Contrairement à ce qu’on aurait pu espérer, ni Hollande ni Sarkozy, ne semblent avoir pris la mesure de la gravité de la situation.

Lire la suite...

samedi 25 février 2012

Osons confier à François Bayrou la barre du paquebot France ne la laissons pas, à contrecœur, à un capitaine de pédalo incertain ou à un capitaine de scooter des mers incohérent !

LucieL’Hérétique, dans un billet à la fois très juste et très lucide, fait un constat qu’hélas nous faisons tous, qui est qu’après un bon départ, François Bayrou patine, qu’il piétine, qu’il ne progresse plus dans les sondages alors qu’il est encore loin du score auquel il est en droit de prétendre.

François Bayrou semble coincé entre la faucille le marteau hollandais et l’enclume sarkozienne et pour s’extirper de cette inconfortable situation, l’Hérétique en appelle à un « ouragan créateur », une sorte de maelstrom « d’idées innovantes et clivantes » qui lui permettraient de se différencier positivement et avec force de ses 2 concurrents.

Lire la suite...

jeudi 15 décembre 2011

Bon départ de François Bayrou, mais le plus difficile reste à venir

GarandeFrançois Bayrou a plutôt bien débuté sa campagne. L’annonce officielle de sa candidature a été faite dans le bon timing, ni trop tôt ni trop tard, dans une actualité politique quasi vide puisqu’intervenant juste après l’annonce de Morin.

L’officialisation de sa candidature, sans être une franche surprise, s’est bien déroulée. Le cadre et le ton étaient solennels sans en faire de trop, le discours était bon avec la mise en avant de quelques thèmes qui vont marquer sa personnalité de candidat : « un pacte national pour produire en France », « produire n'existe pas sans instruire », la « nécessité » de « la remise sur pied des finances publiques de notre pays » ou encore que l'idée qu'une « Europe qui se dirige exclusivement à deux » «n'est pas durable ni bonne dans son principe » et en conséquence qu’il est nécessaire de faire évoluer les institutions européennes pour aller vers « une vraie Commission européenne », et, à terme, vers « un président de l'Union élu par le peuple ».

Il semble d’ailleurs que cette intervention et celles qui ont suivies ont eu un effet clairement positif sur sa cote de popularité (64%) et sur les intentions de vote à son égard (11 - 13%), et je m’en réjouis.

Pour autant, il faut maintenant transformer l’essai et faire en sorte que cette belle dynamique se prolonge et idéalement s’amplifie.

Lire la suite...

dimanche 20 novembre 2011

La gauche la plus bête du monde ?

Troupeau de curieusesIl y a des candidatures à la Présidentielle qui montent en puissance tranquillement, et il y en a d’autres qui tombent tout aussi tranquillement en déliquescence. D’aucun diraient qu’elles partent en c……. . Celle du candidat du PS est clairement dans la seconde situation.

Si on jette un rapide petit coup d’œil en arrière, mettons en Mai 2011, ce n’est pas si loin après tout, eh bien qu’y voit-on !

Le beau Projet du PS est fraichement approuvé dans une très belle unanimité, malgré des primaires qui s’annoncent le candidat du PS est quasi-trouvé et même s’il n’est pas encore déclaré, il bénéficie d’une popularité gargantuesque d’autant plus gargantuesque que celle de Sarkozy touche le fond….bref, tout va pour le mieux pour le PS !

Lire la suite...

jeudi 15 septembre 2011

Bayrou sur le (gros) fauteuil du milieu

Les 3 gardiennesEntre le PS et Sarkozy, l’espace est pour le moins mouvant et incertain. Avec DSK il aurait été certainement réduit, avec Montebourg ou même Aubry il serait certainement plus conséquent. Avec Hollande, il varie tous les jours. Hollande se présentant, en Juillet, comme le chantre de l’équilibre budgétaire, marche à plein sur les plates-bandes de Sarkozy….et de Bayrou. Hollande annonçant la création de 60 000 à 70 000 postes dans l’Education Nationale, marche sur celles de Mélenchon.

Quand à Ségolène, ça va ça vient, on va dire qu’elle fait une navette perpétuelle entre les concepts de Droite et de Gauche mais que de toute façon, elle est tellement clivante que face à Sarkozy qui l’est tout autant, l’espace entre les 2 serait énorme.

Pour autant, et quelle que soit la mouvante et incertaine superficie de cette contrée du milieu, la performance d’un candidat qui s’y positionnerait dépend évidemment de son profil et du nombre d’occupants qui y auront installé leur siège.

Lire la suite...

mardi 6 septembre 2011

On espérait Hannibal on a eu Louis XVI !

RoselyneDans la campagne électorale qui s’engage engagée depuis plusieurs mois déjà, il me semble ni simpliste ni partial de dire que la seule chance de Sarkozy c’est d’apparaitre le plus crédible pour faire face avec fermeté et courage aux crises qui nous menacent et aux réformes qu’elles nous imposent.

D’ailleurs les candidats à la primaire socialiste (euh, désolé Monsieur Baylet) ne s’y sont pas trompés qui, tous ou presque, tiennent un discours que l’on pourrait qualifier de raisonnable auquel disons le franchement, le PS ne nous avait guère habitué (doux euphémisme) !

Lire la suite...

mercredi 31 août 2011

Un PS trop beau pour être vrai !

La Fofolle 2Voir toute cette agitation au PS, ce foisonnement d’idées, cette ébullition cérébrale, cette diversité de points de vue, cette richesse de personnalités toutes plus brillantes les unes que les autres, peut tout à fait légitimement être considéré comme le signe d’un parti dynamique, moderne et vivant qui participe pleinement à la vie démocratique de notre pays.

Pour autant, derrière cette belle et démocratique façade, il y a quelque chose d’intrigant, de difficile à comprendre et par là même de dérangeant !

Voilà un parti qui est dans l’opposition depuis presque 10 ans et qui donne l’impression de tout réinventer 6 mois avant l’élection présidentielle, en clair d’improviser !

Pourtant 10 ans c’est long, ce ne sont pas les fervents soutiens du PS qui me contrediront (même si je les soupçonne de préférer rester confortablement dans l’opposition)!

Lire la suite...

dimanche 24 juillet 2011

La dette publique boulet des socialistes

Les copines 2Après la Grèce, l’Irlande, le Portugal et l’Espagne, c’est l’Italie qui est dans le collimateur des marchés (des préteurs) et ce, uniquement parce que la situation politique de ce pays est préoccupante avec un Berlusconi (enfin) sur le déclin et le scandale qui touche son ministre des finances pourtant censé être le garant d’une certaine rigueur dans ce pays qui en a bien besoin.

L’Irlande et le Portugal ont vu leur note, déjà pas bien haute, encore une fois abaissée et en conséquence le cout de leur crédit se surenchérir toujours plus. Le mauvais traitement du cas de la Grèce par l’Europe et plus précisément par les dirigeants de l’Eurozone, a contribué à enliser ce pays dans un bourbier merdeux duquel, plus le temps passe, plus elle aura de mal à s’extraire. On n’en est plus à essayer de sauver la Grèce d’un défaut de paiement, mais à trouver le meilleur moyen pour que le défaut de paiement ne soit pas qualifié de …défaut de paiement !

Lire la suite...

vendredi 29 avril 2011

Fort heureusement il y a Bayrou !

RomainLomiG, un des plus fervent apôtre du libéralisme, crée la surprise en affirmant haut et fort qu’il votera …Aubry (si elle se présente évidemment) au premier tour de la présidentielle allant même jusqu’à affirmer son soutien massif et sans faille à la (peut-être) candidate PS !

Comme L’Hérétique j’étais à 2 doigts de soupçonner de sa part un accès de folie passagère s’il n’avait justifié sa décision en expliquant que pour lui, le fait d’être relégué sèchement et dès le premier tour dans l’opposition, obligerait l’UMP à s’engager vers une ligne plus libérale et conservatrice (pas nécessairement compatible) pour se différencier du PS et du FN.

Lire la suite...

lundi 7 mars 2011

Marine Le Pen en tête, Martine derrière à la peine !

CyntiaLa France entière et de tous bords (notamment Nicolas avec 3 bons billets), a commenté le sondage Harris Interactive publié hier par « Le Parisien », donnant Marine Le Pen à 23% des intentions de vote ce qui la positionnerait avant Martine Aubry et Nicolas Sarkozy grosso modo à égalité.

Comme un commentateur de la 25ème heure qui arrive après la bataille (mais j'en avais envie donc pas de raison de m'en priver), je vais m’en aller de mes 4 brèves réactions à ce sondage:

Lire la suite...

jeudi 24 février 2011

On n’y arrivera jamais !

HectorJe reviens rapidement sur quelques informations qui datent d’il y a quelques semaines et notamment sur le compte rendu de la très intéressante séance de la Commission des Finances de l’Assemblée du 25 janvier 2011, au cours de laquelle, la dite Commission entendait François Baroin sur l’exécution du Budget 2010.

Lire la suite...

lundi 21 février 2011

Il est fort le bougre !

Les BigleuxOuf, je suis rentré de congés juste à temps pour voir DSK sur France 2 !!!

Bon, sur le fond il était évident qu’il n’allait ni proclamer sa candidature ni s’immiscer trop ouvertement dans le pauvre débat politique français, tout le monde sait bien que cela lui est impossible !!!....enfin, tout le monde le sait mais certains font encore mine de ne pas le savoir, à cet égard les réactions de Coppé et de Mélenchon constituent de parfaits exemples de belle hypocrisie.

Lire la suite...

lundi 24 janvier 2011

Cohn-Bendit n’a pas d’avis sur 2012…moi pas trop non plus !

Petrus et PetraMême si je n’ai pas la prétention d’avoir un avis plus pertinent que le sien, comme effectivement j’aime parler politique, je prendrai le relai que m’a fort gentiment proposé l’ami Faucon sur une chaine, initiée par Yann, consistant à commenter la réponse de Cohn-Bendit à la question suivante : « Il y a deux ans, vous aviez parié que Nicolas Sarkozy gagnerait en 2012, aujourd’hui vous pariez quoi ? »

La réponse en question, la voici : « Je ne vois pas la gauche gagner et je ne vois pas Sarko gagner ! Sarko est fort et en face, on peut tout faire pour un suicide politique collectif de grande ampleur » !

Lire la suite...

- page 1 de 2