Humeurs de vaches

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 19 juillet 2016

La bêtise, la colère et la honte !

ErnestIl est bien loin le temps ou la France se levait comme un seul homme pour clamer haut et fort qu’elle ne céderait pas sur ses principes et ses valeurs face à la barbarie qu’une bande de lâches ordures essayent de lui imposer. Il est bien loin le temps ou la France unie clamait sa volonté, son courage de résister et de regarder les terroristes les yeux dans les yeux en brandissant sa marseillaise, son drapeau, sa devise et son modèle républicain.

Bien loin tout ça, comme si ces élans de solidarité nationale n’étaient en fait basés que sur un faux sentiment de sécurité, sur une sorte de naïveté qui nous faisait croire que moyennant la mise en œuvre des moyens adéquats nous saurions éviter les attentats.

Ce n’est malheureusement pas possible et illusoire de le prétendre. Avec les récents attentats la prise de conscience que personne n’est réellement à l’abri s’est définitivement imposée dans les esprits et avec elle la peur et les réactions émotionnelles et violentes qui l’accompagnent.

Tant que l’on pensait que seuls les journalistes satiriques et blasphématoires, les juifs, les policiers ou les salles de concert parisiennes pouvaient être touchés par des hommes armés, on se disait que sous réserve de ne pas appartenir à ces catégories tout allait bien. Après les tueries aveugles sur les terrasses de cafés du 11ème arrondissement parisien et maintenant la promenade des anglais niçoise, on ne comprend plus !

Lire la suite...

mercredi 26 novembre 2014

La démagogie ennemie de la démocratie !

Meuglette« Si vous préférez qu'on dise (qu'il faut) abroger la loi Taubira pour en faire une autre... En français, ça veut dire la même chose... Ça aboutit au même résultat. Mais enfin, si ça vous fait plaisir, franchement, ça coûte pas très cher »

Mais si ça coute cher, Monsieur Sarkozy !
La démagogie coute toujours cher, elle finit toujours par se payer !
C’est la longue et assidue pratique de la démagogie qui fait que la France a un problème avec sa démocratie !

Lire la suite...

jeudi 22 août 2013

Valls et la tactique de Sarkozy

CarlosManuel Valls est un provocateur !

Désinhibé par sa popularité et par le sentiment d’être en phase avec une grosse majorité de la population, il n’hésite pas à affirmer haut et fort des convictions dont il sait pertinemment qu’elles vont exciter une partie de la gauche.

Et comme on pouvait s’y attendre, sa contestation du projet de réforme de la politique pénale de Christiane Taubira ou ses dernières sorties sur les flux migratoires et le regroupement familial n’ont pas manquées de provoquer de très virulentes réactions.

Ce n’est pas vraiment nouveau. Rappelons-nous de précédentes sorties d’avant la Présidentielle sur les 35 heures qu’il voulait « déverrouiller » ou sur la TVA sociale dont il se faisait l’apôtre qui avaient, elles aussi, beaucoup fait réagir. Déjà, injure suprême, l’impudent avait été accusé par ses camarades socialistes de reprendre à son compte des idées de droite.

Lire la suite...

mardi 1 mai 2012

Le dilemme

GuillemetteJe vais essayer de l’énoncer le plus simplement possible ce dilemme :

Lire la suite...

samedi 14 avril 2012

Belle synthèse Franz !

BambiPour ceux qui n’auraient pas regardé ce qui devait être un débat entre 10 candidats puis 5, et qui ne fut qu’une succession de mini « Paroles et des actes », je conseille l’excellente synthèse finale de FOG.

Franz Olivier-Giesbert (FOG) et Hélène Jouan (directrice des magazines d'information de France Inter) étaient chargés de commenter le passage des 5 candidats de la soirée.

Ce fut en fait un FOG show.

Lire la suite...

lundi 12 mars 2012

Une bien triste campagne

AristideNous sommes rentrés dans ce que j’appelle une campagne twitter. Une campagne de petites phrases, de slogans, de propositions choc plus destinées à faire du bruit que du bien au pays. La taxation à 75% de Hollande ou celle des grosses entreprises par Sarkozy, en sont les exemples types. Tout est symbole, rien ne traite le fond !

Notre pays est au bord de la faillite et on nous parle de viande Hallal, de taxer les très hauts revenus à 75% et des footballeurs qui vont émigrer en masse, d’une carte vitale biométrique, d’immigration ou de retirer le mot « race » de la constitution…quand ce n’est pas des peoples qui soutiennent un tel ou un tel !

Même la récente proposition de Hollande de rembourser à 100% les IVG, aussi bonne que soit l’intention et aussi contestable que soit la proposition, n’est pas à la hauteur des enjeux.

Contrairement à ce qu’on aurait pu espérer, ni Hollande ni Sarkozy, ne semblent avoir pris la mesure de la gravité de la situation.

Lire la suite...

mardi 6 mars 2012

Ils voient des riches partout et Sarkozy est leur bienfaiteur !

EdouardTous les jours, Sarkozy nous extirpe de sa besace une superbe idée dont on se demande pourquoi il ne l’a pas eu avant. Manifestement, le candidat Sarkozy ignore superbement le Sarkozy président ….sauf lorsqu’il s’agit de s’enorgueillir de ses prestations à l’international.

On comprend bien la stratégie du candidat-président qui, quoi qu’il en dise, ne se fait guère d’illusions sur l’attractivité de son bilan. Pour autant, lorsqu’il s’agit de se demander s’il faut reconduire ou non le sortant, difficile d’en faire abstraction.

Le problème de Sarkozy, c’est que son bilan n’est pas jugé objectivement. Le personnage Sarkozy a, pour beaucoup, complètement décrédibilisé le président Sarkozy. Les enquêtes le montrent, beaucoup sont prêts à voter Hollande non pas par adhésion pour le digne représentant du PS mais par rejet de Sarkozy.

Pour tout ceux là, le bilan de Sarkozy pourrait être faramineux, il ne serait ni considéré comme tel, ni en conséquence mis à son actif.

Pourquoi pas, le jugement que l’on porte sur un politique est rarement objectif et celui-ci est plus souvent jugé sur sa personnalité réelle ou supposée que sur ses actes.

Pour autant, et dans le cas de Sarkozy beaucoup semblent totalement incapables de porter un jugement neutre, un jugement qui ne soit pas complètement dévoyé par leurs ressentiments vis-à-vis du personnage. Ca en arrive à un tel point, qu’on en arriverait presque dans certains cas à prendre la défense de Sarkozy, malgré un bilan fort contestable.

Lire la suite...

samedi 25 février 2012

Osons confier à François Bayrou la barre du paquebot France ne la laissons pas, à contrecœur, à un capitaine de pédalo incertain ou à un capitaine de scooter des mers incohérent !

LucieL’Hérétique, dans un billet à la fois très juste et très lucide, fait un constat qu’hélas nous faisons tous, qui est qu’après un bon départ, François Bayrou patine, qu’il piétine, qu’il ne progresse plus dans les sondages alors qu’il est encore loin du score auquel il est en droit de prétendre.

François Bayrou semble coincé entre la faucille le marteau hollandais et l’enclume sarkozienne et pour s’extirper de cette inconfortable situation, l’Hérétique en appelle à un « ouragan créateur », une sorte de maelstrom « d’idées innovantes et clivantes » qui lui permettraient de se différencier positivement et avec force de ses 2 concurrents.

Lire la suite...

vendredi 17 février 2012

Le référendum pour débloquer les blocages c’est comme demander à un pyromane d’éteindre un feu !

MyriamUne des martingales du Sarkozy nouveau semble être le recours massif au référendum. Plus précisément, le recours au référendum en cas de situation de blocage ce qui revient à peu près au même dans notre beau pays ou le consensus semble si difficile à trouver (voir à ce sujet « La fabrique de la défiance» par Yann Algan, Pierre Cahuc et André Zylberberg).
Pour Sarkozy, cette proposition à un double intérêt. Un premier intérêt immédiat, purement électoral, qui est de nous dire : « voyez comme je suis démocrate puisque j’en appelle au Peuple pour toutes les décisions importantes » et qui nous rappelle étrangement la fumeuse démocratie participative de Ségolène.

Le second pose une question de fond sur l’utilisation du référendum.

Lire la suite...

mercredi 15 février 2012

Humeur affligée en 140 caractères !

ErnestSarko sur twitter, tout un symbole, celui de la politique en 140 caractères, des petites phrases, superficielles et polémiques, affligeant !

samedi 14 janvier 2012

Triple A contre triple buses

FélicieLa France a perdu son triple A, c'était attendu, c'était presque espéré par l'opposition considérant qu'il fallait mieux que cela arrive avant l'élection qu'après, de toute façon c'est mérité !
Malgré tout, l'annonce a provoqué un vif émoi dans la France entière.

Les médias tournent en boucle sur le sujet, chacun y allant de son commentaire, et chacun exhibant son expert chargé de nous expliquer qu'elles en sont les conséquences. De ce point de vue, les avis sont variés: Les plus optimistes, nous disent que c'est plutôt une bonne nouvelle que la France n'ait pas été dégradée de 2 crans, les un peu moins optimistes , que ce n'est pas si grave que ça puisque c'était attendu et que les taux auxquels emprunte la France sont déjà des taux de AA+, les réalistes, que l'avertissement n'est pas sans frais et qu’il doit être entendu avant que ça ne se gâte réellement, et les pessimistes, que c'est le début de la fin, que nous allons entrer dans une spirale infernale d'accroissement continu de notre endettement alimenté par la hausse du cout de la dette sans croissance pour la compenser.

Lire la suite...

vendredi 6 janvier 2012

Les voix de Sarkozy

ChounetteCette année, Sarkozy a largement commémoré le 600ème anniversaire de la naissance de Jeanne d’Arc autrement appelée la pucelle d’Orléans.

Impossible de ne pas y voir une façon de courir après les électeurs du FN dont Jeanne est l’égérie depuis toujours. Le leurre est même plutôt grossier.

Tellement grossier qu’au-delà de cette petite manœuvre électorale, j’y vois surtout de sa part, une manière de se présenter comme le dernier rempart face aux ennemis de l’extérieur, jadis Jeanne face aux rosbifs, aujourd’hui Nicolas face aux marchés financiers et leurs acolytes les agences de notation !

Peut-être même qu’il a l’espoir de passer un jour à la postérité, l’espoir que dans 600 ans on se souvienne encore de celui qui aura bouté la crise hors de France !...après Jeanne la Pucelle d’Orléans, on aura Nicolas le puceau de Neuilly …en espérant qu’il ne finira pas aussi tragiquement !

Ou alors peut-être est-ce que Sarko utilise la pucelle Jeanne comme modèle pour tenter de se refaire une virginité …politique !

Lire la suite...

jeudi 1 décembre 2011

Sus aux teutons !

AgatheC’est assez rare pour être souligné, il y a un sujet sur lequel tous les socialistes sont d’accord…si, si… l’idée en question c’est qu’il n’est pas question de céder au diktat de l’Allemagne et de sa « politique à la Bismarck ». Pas question de remettre en cause un pouce de la souveraineté de la France et ceux qui y songeraient …suivez mon regard…..ne seraient que des munichois (c’est pas dit comme ça mais c’est l’esprit)!

Lire la suite...

dimanche 20 novembre 2011

La gauche la plus bête du monde ?

Troupeau de curieusesIl y a des candidatures à la Présidentielle qui montent en puissance tranquillement, et il y en a d’autres qui tombent tout aussi tranquillement en déliquescence. D’aucun diraient qu’elles partent en c……. . Celle du candidat du PS est clairement dans la seconde situation.

Si on jette un rapide petit coup d’œil en arrière, mettons en Mai 2011, ce n’est pas si loin après tout, eh bien qu’y voit-on !

Le beau Projet du PS est fraichement approuvé dans une très belle unanimité, malgré des primaires qui s’annoncent le candidat du PS est quasi-trouvé et même s’il n’est pas encore déclaré, il bénéficie d’une popularité gargantuesque d’autant plus gargantuesque que celle de Sarkozy touche le fond….bref, tout va pour le mieux pour le PS !

Lire la suite...

samedi 29 octobre 2011

Super Sarko n’a pas sauvé le monde mais il a bien aidé l’Europe via un plan insuffisant, mais c’est déjà ça !

ChloéSarko et Merkel ont sauvé l’Europe sinon le monde de la catastrophe, ouf nous voilà soulagés !

Sans tomber dans la dramatisation sarkozienne, il était urgent d’agir, la situation était grave !

Je ne suis pas de ceux qui critiquent l’action de notre président, invoquant qui, une piteuse soumission à des allemands psychorigides, qui, une naïve génuflexion devant des chinois hégémoniques. Même si son intervention était inutilement polémique et qu’il aurait été certainement de meilleure politique de moins fanfaronner et de prendre un peu plus de hauteur, Sarko a indéniablement œuvré avec beaucoup d’énergie pour le bien de l’Europe et à travers elle de la France. D’un autre coté, difficile de lui reprocher de rester impassible devant les attaques dont il est l’objet de la part de l’opposition depuis plusieurs mois. Tout le monde est ouvertement en campagne électorale, sauf lui !

Pour autant, que penser sur le fond du plan dont l’Europe a accouché tardivement et à grand peine durant la nuit de Mercredi à Jeudi ?

Lire la suite...

- page 1 de 4