SimetteInformation étonnante, selon notre frétillant ministre du redressement de torts productif (on aimerait d’ailleurs qu’il s’occupe un peu plus du redressement productif que de faire le cador indigné devant les caméras), le Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France), aurait décidé de « reconsidérer » l'appel d'offres pour le support téléphonique de la délivrance et de la gestion de la carte "Solidarité Transports".

Pourtant, aux dire de Jean-Paul Huchon lui-même (président du Stif et de la région Ile-de-France), cet appel d’offres s’est déroulé dans le strict respect des règles imposées par le très précis et très rigoureux code des marchés publics !

Tout le monde connait la raison de cette volte face, certes la proposition retenue était sensiblement la moins couteuse mais le centre d’appel retenu est localisé au Maroc et non pas dans une de nos bonne ville française contrairement à celui de l’actuel prestataire. Ceci expliquant cela.