GinaInimaginable certaines réactions face aux récents bombardements en Syrie.

Consternant d’entendre les Mélenchon et autres Le Pen qui, encore une fois, se retrouvent sur les mêmes positions, pousser des cris d’orfraie parce qu’on a bombardé des sites sur lesquels ont été fabriqué ou stocké des armes chimiques.

Il n’y a pas de preuves nous disent-ils avec un air faussement moralisateur, il fallait attendre que la mission de l’OAIC ait fait son travail !

Ca c’est typiquement l’argument de ceux qui ne veulent pas que l’on trouve des preuves ce qui les auraient mis dans une position difficile à défendre. On sait que ce n’est pas la transparence qui étouffe ni le régime Syrien ni les russes. On sait également que les Syriens et les russes vont avoir effacé toutes traces de leurs méfaits et que les sites bombardés vont être nettoyés avant l’arrivée de tout observateur impartial.

D’ailleurs, c’est exactement ce qui se passe puisque, sous prétexte de sécurité, et trois jours après son arrivée en Syrie, la délégation de l’OIAC n'a toujours pas accès à la ville de Douma !