MoniqueJ'ai déjà écris à peu près la même chose l'année dernière sur ce même sujet, mais comme celui-ci reviens sur le devant de la scène et comme il m'exaspère sérieusement d'entendre toujours les mêmes indignations simplistes diffusées par tout ce que la France comprend de bonnes âmes, je reprends en le réactualisant légèrement mon précédent billet.

Le danger qui menace certaines des plus fameuses associations caritatives: Restos du Coeur, Secours Populaire... est récemment revenu sur le tapis. A en croire ce qu'on nous dit, l'Europe aurait brutalement décidé de couper l'aide alimentaire accordée à ces associations remettant ainsi en question le sort de millions de repas distribués chaque hiver aux plus démunis de nos compatriotes !

Des députés nationaux et européens ont publié une tribune pour appeler à défendre « Le formidable travail des bénévoles et des militants, qui oeuvrent pour la survie et la dignité de personnes en situation de précarité ».

Bien évidemment, la première réaction de tout homme de coeur, et gageons qu'elle fut partagée par un grand nombre de français, fut de se révolter contre ce qui parait être une infamie européenne. Pour ceux pour lesquels l'Europe n'est de toute façon qu'un monstre froid ultralibéral prêt à distribuer des milliards à ses banques tout en laissant ses pauvres le ventre vide, ça n'a été qu'une confirmation et une occasion supplémentaire de crier haro sur le baudet européen. Pour les autres, dont je fais partie, ce fut une surprise teintée de déception.