GertudeLe prix de l’essence reprend sa progression au grand dam des nombreux automobilistes en vacances et des quelques politiques qui ne le sont pas.

Poussé par la hausse du baril et la baisse de l’euro (par rapport au dollar) notre litre de carburant gravit inlassablement, semaines après semaines, centimes après centimes, la côte qui le rapproche inexorablement de ses plus hauts sommets.

Rien de nouveau dans tout cela me direz vous, des périodes de hausse du pétrole il y en a eu de nombreuses avant nos jours et il y en aura de nombreuses après, chacun sait, et depuis longtemps, que le prix du pétrole n'est destiné qu'à monter !

Rien de nouveau en effet, sauf que notre bien aimé président, alors qu’il n’était encore que candidat, s’est cru obligé de faire une promesse pour le moins hasardeuse et que je qualifierais assez bien de complètement stupide.