OdileUn DRH, célèbre dans tout l’Ouest de la France, m’a alerté sur un petit article de France 3 Bretagne datant de Janvier 2013. Cet article relatait la décision du maire de Brest de retirer de toute urgence des écoles, les couronnes accompagnant les galettes des rois sous prétexte qu’elles comportaient l’inscription « Epiphanie ».

Cette année, les couronnes sont revenues mais sans « message distinctif ou publicitaire », comme l’a indiqué le service communication de la mairie.
Même si aucune information n’a été diffusée sur le sujet, on peut supposer également que la mairie s’est assurée que les fèves ne présentaient, elles non plus, aucun caractère subversif. Pas de petit Jésus emmailloté, de roi mage, voire pire encore de bœuf ou d’âne.

Certes, on peut douter que les gamins aient eu la moindre idée sur ce que pouvait bien signifier Epiphanie. Mais on ne sait jamais, d’ici que l’un d’entre eux, dans un accès de curiosité irrépressible, se soit interrogé publiquement et que la réponse apportée l’ait amené, de fil en aiguille, à s’intéresser à l’histoire chrétienne puis à enfiler la bure, il n’y a pas loin. Principe de précaution oblige, on ne prend pas de risque aussi grave que de former des petits calotards en herbe. Tout le monde l'apprend dans les petits et grands séminaires, il n'y a pas meilleur outil pour convertir les foule qu'une bonne couronne des rois affublée de la mention "Epiphanie"

La mention portée sur la couronne n'a évidemment aucune importance, ce qui importe c’est évidemment le symbole. Sous prétexte de laïcité ou de ne pas froisser les tenants d’autres religions, ce maire remet en cause une tradition festive à laquelle plus personne n’attribue de caractère religieux.

Remet en cause ou du moins remet en partie en cause puisque s’il avait eu le courage d’aller jusqu’au bout de ses principes, il aurait carrément interdit la galette des rois dans les écoles. Cette tradition ne trouve, en effet, sa justification qu’à travers la supposée visite des rois mages à Jésus fraichement né.

Sans épiloguer sur cette histoire somme toutes plutôt ridicule, elle me rappelle une autre situation assez similaire qui date de l’année dernière.