NinaLe chiffre est tombé, la Commission européenne a livré ses prévisions de croissance pour 2013 et en ce qui concerne la France celle-ci est bien maigrichonne puisqu’elle frôle le zéro ( 0,1%).

Pourtant, pendant des mois, François Hollande relayé par son Gouvernement, s’est obstiné à considérer un taux de croissance de 0,8% pour 2013 comme crédible et, en conséquence, la réduction du déficit à 3% comme sérieusement envisageable. Le discours, les prévisions de chômage et surtout le budget avec ses hausses d’impôts et ses économies, tout a été calé sur ce chiffre.