Humeurs de vaches

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 19 septembre 2012

La peur du référendum !

MirzaLe Traité budgétaire européen et sa fameuse règle d’or créent des remous dans beaucoup de formations politiques.

Que les avis soient partagés sur le sujet n’est guère surprenant, le clivage est ancien, mais ce qui est intéressant c’est de constater, encore une fois, que ceux qui refusent ce traité demandent un référendum et que ceux qui en sont partisans n’en veulent pas. Bien entendu, ni les uns ni les autres ne font officiellement le lien entre leur avis sur le traité et celui sur le mode de ratification. Les premiers évoquent la voix du peuple et la démocratie, les autres les délais et le fait que ce traité impliquant plusieurs états dont certains l’ont déjà ratifiés, nous ne pouvons pas prendre le risque de tout bloquer.

La question se pose à peu près dans les mêmes termes sur le droit de vote des étrangers aux élections locales.

Les opposants exigent un référendum, référendum que le gouvernement se gardera bien d’organiser pour ne pas, comme l‘a dit Manuel Valls, provoquer de « déchirure dans la société française » !

Lire la suite...

samedi 7 avril 2012

Débat: Il n'y a que le face à face qui vaille

Le débat entre les candidats que France 2 souhaite organiser pose de nombreuses questions.

DidineOn comprend bien l'intérêt pour un Bayrou ou un Dupont-Aignant d'un débat qui réunirait tous les candidats. Une fois la campagne ouverte, la mécanique médiatique se focalise sur les 2 favoris et sur le fameux troisième homme, Bayrou en 2007, aujourd'hui Mélenchon. Tous les autres sont inaudibles, même Marine Le Pen. On comprend bien leur frustration devant ce traitement qu'ils jugent inégal. C'est donc l'occasion pour tous ceux là d'être mis sur un pied d'égalité avec le trio de tête au hit parade des médias.

Plus généralement, le débat est indispensable pour donner les moyens au citoyen de juger des propositions de ses futurs représentants. Pour aller au-delà des belles formules et des émotions procurées par la force d’un discours, il lui faut pouvoir juger du fond. Il lui faut les clés pour estimer la pertinence et la cohérence des programmes. Sans débat, pas de démocratie.

Lire la suite...

dimanche 27 mars 2011

Il serait quand même temps de se renseigner !

Discussion psychédéliqueJ’avoue avoir été un brin enquiquiné avec l’idée d’un débat sur la laïcité.

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, je suis, de manière générale, un fervent partisan du Débat et il n’y a rien de plus désespérant et exaspérant que de voir censurer certains sujets sous prétexte que quelques avis énoncés pourraient heurter la morale républicaine ou les bonnes et susceptibles consciences des associations antiracistes !
Je me répète lourdement, mais si le FN en arrive à faire de tels scores, c’est bien qu’on l’a laissé seul répondre à sa manière aux questions que se posent beaucoup de français…qui ne sont pas nécessairement tous des gros cons !

Lire la suite...

jeudi 10 mars 2011

Fallait pas l’inviter !

VanessaL’information a fait l’effet d’une mini bombinette, Marine Le Pen serait invitée sur Radio J !

Précisons que radio J, pour ceux qui imaginerait que le J est celui de Jeunes ou de Jouissance, n’est ni une radio spécialisée dans le RnB, le RAP ou autres horreurs musicales, ni une radio X, mais une radio communautaire Juive.

Pour répondre aux véhémentes réactions de quelques uns de ses coreligionnaire qui ne comprenaient pas comment une Le Pen pouvait être invitée à s’exprimer sur une radio juive, son chef du service politique, Frédéric Haziza, invoquait le fait que « Marine Le Pen n'est pas Jean-Marie Le Pen » et que notamment elle s’était très clairement démarquée de son père en affirmant, début février, lors d’un entretien au Point, « Ce qui s'est passé dans les camps nazis est le summum de la barbarie » !

Lire la suite...

lundi 28 février 2011

Vaut-il mieux un mauvais débat plutôt que pas de débat du tout ?

LucaA partir de la question de savoir si engager un grand débat public sur l’Islam est judicieux ou non, Corto se demande plus généralement « si nous sommes aujourd'hui capables, en France, d'aborder un sujet fondamental pour la cohésion républicaine et notre Vivre Ensemble sans sombrer dans les dérapages, les invectives, les jugements péremptoires et autres calculs électoraux ? »
Il me semble qu’il n’y a pas besoin de faire une analyse texte très fouillée pour déduire de la manière dont est posée la question, que la réponse de Corto est « non, nous ne sommes pas capables de … »

Et puisque Corto me fait le plaisir de solliciter mon avis sur cette question, eh bien, je dirais, hélas, exactement la même chose et sans le point d'interrogation !!!!...j’ai d’ailleurs eu souvent l’occasion de m’en plaindre dans de précédents billets !

Lire la suite...

vendredi 15 janvier 2010

Sans débat, pas de démocratie !

Hector

Vincent Peillon a été, hier, l'auteur d'un fort mauvais coup d’éclat en faisant, au dernier moment et délibérèment faux bon à Arlette Chabot qui l’avait sollicitée pour un débat sur l’identité nationale avec Eric Besson dans le cadre de son émission "A vous de juger" !

Non seulement, il lui a volontairement laissé croire, jusqu’au bout, qu’il viendrait, sachant pertinemment qu’il ne le ferait pas, mais en plus il balance une déclaration pour demander sa démission pour avoir osé organiser un tel débat !...organiser un débat sur l’Identité Nationale, vous vous rendez compte !!!!

Lire la suite...