AnémoneAlléger le millefeuille territorial est sans conteste le sujet à la mode. Le constat partagé par quasiment tout le monde est que l'empilement des strates dont les compétences se recouvrent en grande partie ajouté à la densité au sein de chacune d'entre elles, trop de communes, trop de départements et trop de régions, coute beaucoup d'argent à la collectivité. L'organisation territoriale est lourde, couteuse, et source d'inefficiences qui pénalisent l’activité économique, il faut donc faire quelque chose.

Faire quelque chose, ça fait quelques temps qu'on en parle et pourtant on a toujours l'impression de partir de zéro.

En 2008 déjà, le rapport Attali préconisait notamment de faire disparaitre les départements et en 2009 celui de Balladur parlait de fusion entre régions et de grandes métropoles. A l'arrivée, on n'a eu une toute petite avancée avec les conseillers territoriaux et la suppression de la clause de compétence générale, deux mesures que la Gauche une fois arrivée au pouvoir s'est stupidement empressée de remettre en cause.

Un premier projet de Loi porté par Marylise Lebranchu a pour objectif de créer une douzaine de métropoles, ce qui n'a véritablement du sens que si ces entités ne se rajoutent pas à tout le reste. On devine que c'est justement l'objet du second projet de Loi prévu pour Avril et qui concernera les départements et les régions. C'est sans doute à cette seconde phase qu'à fait allusion François Hollande lors de sa conférence de presse.