Humeurs de vaches

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - fédéralisme

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 30 janvier 2013

L'Europe ou le chaos

ValentineRécemment Le Monde.fr a publié, sous le titre hélas fort révélateur : « Les crispations alarmantes de la société française », les résultats d'une enquête d'Ipsos, intitulée « France 2013 : les nouvelles fractures ». Cette enquête, déjà assez largement commentée, est à la fois édifiante et inquiétante.

Edifiante car elle nous en apprend beaucoup sur l'état de notre société. Inquiétante par ce qu'elle nous apprend justement.

Lire la suite...

jeudi 1 décembre 2011

Sus aux teutons !

AgatheC’est assez rare pour être souligné, il y a un sujet sur lequel tous les socialistes sont d’accord…si, si… l’idée en question c’est qu’il n’est pas question de céder au diktat de l’Allemagne et de sa « politique à la Bismarck ». Pas question de remettre en cause un pouce de la souveraineté de la France et ceux qui y songeraient …suivez mon regard…..ne seraient que des munichois (c’est pas dit comme ça mais c’est l’esprit)!

Lire la suite...

mercredi 26 octobre 2011

Le fédéralisme aurait évité à Berlusconi de se faire tancer !

Les canaillesPas contents les italiens de la manière dont Nicolas Sarkozy a traité leur Président du conseil, il a osé, accompagné d’une Merkel qui n’en pensait pas moins, demander sinon exiger de Berlusconi qu’il agisse enfin pour redresser les finances de son pays !!!

Certes, cette convocation de Berlusconi sommé d’appliquer sans délai les préconisations du couple Sarko-Merkel a peut-être été un brin brutale, mais il faut dire que la pression monte, l’Euro et l’Europe sont en danger et on peut comprendre que ceux qui se démènent pour trouver des solutions soient un tantinet exaspérés par ce qu’ils considèrent comme une attitude irresponsable de la part d’un élément majeur de la communauté.

Car ou est le vrai risque ? il n’est pas sur la Grèce dont l’endettement même si il est énorme par rapport au PIB du pays n’est que de 330 milliards et dont le risque de défaillance est maintenant très largement anticipé, non, il est sur les gros de la zone euro, sur l’Espagne et surtout sur l’Italie !

Lire la suite...