BrédaIl est difficile d'avoir un véritable débat sur la question de l'ouverture du mariage aux couples homosexuels. Tout simplement parce que chacun en fait une question de principe souvent maquillée par des arguments qui se veulent rationnels.

Même si ce n'est pas son objectif, la tribune intitulée " les opposants au mariage gay sont à court d'arguments rationnels " le montre bien.

Il est en effet difficile de justifier son opposition au mariage gay par des arguments rationnels. Notamment parce que les partisans du mariage gay ont imposés leur manière de poser la question. Celle-ci est prise à l'envers, elle ne devrait pas être: " quels sont les arguments pour refuser de faire évoluer le mariage afin de l'autoriser aux homosexuels " mais plutôt : " quels sont les arguments pour accepter de faire évoluer assez radicalement cette institution ancestrale ".

En effet, le mariage entre 2 hommes ou entre 2 femmes ne répond pas à la définition du mariage puisque depuis le départ (et ça fait longtemps), celui-ci est défini tant par les églises que par la République comme l'engagement d'un homme et d'une femme l'un envers l'autre.

Et si on prend la question de ce côté-là, on tombe sur les mêmes difficultés à mettre en avant des arguments rationnels.

Démonstration :