PénélopeAmusant ce petit jeu entre candidats socialistes consistant à essayer de se refiler le mistigri DSK !

Il faut dire que le bougre n’a plus vraiment la cote, sauf auprès de quelques irréductibles soutiens et de Manuel Valls à qui il faut bien reconnaitre une certaine constance voire fidélité.

En confirmant devant la France entière l’existence d’un pacte avec Martine Aubry, DSK l'a mise, (pour une fois) en tout bien tout honneur, sans dessus dessous. Outre qu’elle a toujours nié l’existence de ce pacte, il devient difficile pour elle de se prétendre hyper motivée pour assumer la présidence de la République à partir du moment où, elle apparait clairement comme une solution de secours, une sorte de pis-aller. Plus étonnant, Martine Aubry avait accepté de laisser la place à quelqu’un qui très probablement aurait porté un projet sensiblement différent du sien ….pas très sérieux tout cela !

Pire encore, il lui a volontairement ou non, donné le coup de pied de l’âne en la remerciant publiquement pour son soutien pendant les heures quelques peu difficiles qu’il a vécu, ce qui a obligé la pauvre Martine à se précipiter pour rencontrer les association féministes histoire de leur faire comprendre qu’elle n’a aucune accointance avec ce serial violeur de femmes de chambres de Sofitels.